Free Mobile : Orange n’alignera pas ses tarifs

Après une réaction timide et l'ajustement des tarifs de son offre Sosh, le PDG d'Orange, Stéphane Richard annonce que son groupe ne s'alignera pas sur les tarifs Free Mobile. Mais les enjeux de la téléphonie ne sont-ils pas désormais du côté data, du côté de la 4G ?

0
19541
Stéphane Richard, le PDG d'Orange. ©Sipa

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, Stéphane Richard PDG d’Orange le dit sans ambiguïté : « Nous ne nous alignerons jamais sur les prix de Free car nous offrons la sécurité, la fiabilité, des innovations. » Après avoir ajusté les tarifs de ses forfaits Sosh suite à l’arrivée fracassante de l’offre Free Mobile lancée le 10 janvier dernier, après un show à la Steve Jobs (feu le patron d’Apple) mené par le boss de Free Xavier Niel, Orange n’ira donc pas plus loin dans la baisse des prix. Un show que ne manque pas, dans cette même interview, de commenter le patron d’Orange en soulignant que « Personne ne sort gagnant de ce show indigne qui a noyé les Français dans une désinformation ».

Car les propos de Xavier Niel ont semble-t-il mis le feu aux poudres. Le patron d’Orange souligne ainsi les nombreuses incivilités survenues en boutique à l’égard des salariés de son groupe alors que le patron de Free estimait que les Français avaient jusqu’ici été arnaqués par les trois principaux opérateurs, Orange, Bouygues et SFR. Le ton de cette bataille autour des en jeux colossaux de la téléphonie mobile est en tout cas donné alors que le PDG d’Orange considère que «Nous ne sommes qu’au début du match. »

Le data : le véritable enjeu des forfaits

Mais au-delà de l’offre Free Mobile sur les communications, il faut aussi entrevoir l’arrivée prochaine de la 4G, le haut débit data pour la téléphonie mobile. Mis en place sur le réseau hertzien libéré par les chaînes de télévision, ces fréquences sont aujourd’hui réparties entre Orange, Bouygues et SFR, ce dernier ayant pour obligation de louer une partie de ses fréquences à Free.

Alors que tablettes, smartphones et même très bientôt consoles de jeux avec l’arrivée le 22 février prochain de la PlayStation Vita 3G de Sony, utilisent les réseaux de téléphonie mobile pour se connecter à internet, télécharger des contenus ou simplement discuter via les MSN, Facebook, Gtalk et autres messageries instantanées, la 4G est au cœur de toutes les attentions et de toutes les préoccupations chez les opérateurs. Au détriment des communications vocales qui ne seront sans doute que secondaires, même pour les téléphones, très rapidement. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la rumeur d’une offre Free Mobile 100% data qui serait aussi unique que pratique pour les utilisations tablettes circule sur le net… Même s’il ne s’agira pas là, bien évidemment, encore de 4G.

La 4G : l’avenir des forfaits

Dans ce même entretien accordé au JDD, Stéphane Richard ne manque d’ailleurs pas d’ajouter que « tous les Français qui souhaitent avoir accès au très haut débit, la 4G, qui sera le prochain saut technologique dans le mobile, le pourront dans quelques mois chez Orange ». Les offres data seront très certainement centrales dans les prochains forfaits à venir. Reste à savoir si Free Mobile dégainera une fois encore le premier, Xavier Niel ayant déclaré récemment qu’il avait encore d’autres surprises en réserve… Comme pour mieux, une fois encore, créé le buzz et jouer la carte du « teasing ». Une autre spécialité de la maison.

La Rédaction