Free Mobile perdrait environ 1 000 abonnés chaque semaine

Le marché de la téléphonie mobile commence à se rééquilibrer. Quelques abonnés Free Mobile, qui avaient cédé à l’engouement, reviennent chez leur opérateur d’origine.

0
1899
Free Mobile perdrait environ 1 000 abonnés chaque semaine ©ThinkStock

Xaviel Niel peut le confirmer : toute bonne chose a une fin. Après l’engouement des Français pour ses offres, Free Mobile accuse aujourd’hui un recul du nombre d’abonnements et le départ, chaque semaine, de près d’un millier de clients. Du côté des opérateurs historiques (Orange, SFR et Bouygues télécom), on peut enfin souffler. L’arrivée des offres à prix riquiquis de Free, le 10 janvier, avait quelque peu bousculé le marché de la téléphonie mobile. « Pendant la première quinzaine de janvier, il y a eu une vague de demandes de portabilité (pour changer d’opérateur tout en gardant son numéro), mais depuis mi-mars cette vague est bien descendue », a commenté Alice Holzman, directrice du marketing grand public d’Orange.

Free Mobile, victime de ses pannes à répétition

Il faut dire que les pannes de réseau, ayant empêché (et empêchant toujours à certaines heures de la journée !) les utilisateurs de passer des appels, en ont refroidi beaucoup… Près d’un millier d’abonnés quitterait Free chaque semaine pour retourner frapper à la porte d’Orange, SFR ou Bouygues télécom.

La base de clients de Free Mobile continuerait de croître mais à beaucoup plus faible allure que les premières semaines. « Actuellement, le nombre de demandes de portabilité d’Orange vers Free est devenu marginal », précise la directrice d’Orange. « On a un marché plus apaisé en termes de demandes de résiliations et nous sommes revenus à un niveau normal de demandes de portabilité », a-t-elle ajouté.

Le nombre d’abonnés Free est estimé à 2 ou 2,5 millions par les analystes. Fin février, les trois « grands » opérateurs déclaraient avoir perdu près d’un demi-million de clients suite à son arrivée. Mais les chiffres devraient bientôt se rééquilibrer.

Thomas Levy