Free paie 1 milliard d’euros à Orange pour accéder à son réseau

Parce qu'il ne parvient pas à couvrir tout le territoire avec son propre réseau, Free Mobile a dû frapper à la porte des autres opérateurs pour leur emprunter leurs fréquences. Mais à quel prix ?

0
14661
Free mobile ©DR

Pour que tous les Français puissent profiter de ses offres, Free Mobile n’a pas hésité à mettre la main au porte-monnaie. L’opérateur aurait versé près d’1 milliard d’euros à Orange pour accéder à son réseau 3G pendant les six prochaines années. Une info communiquée par le PDG du numéro un de la téléphonie en France.

Afin de pouvoir lancer son propre service de téléphonie mobile, Free devait atteindre un taux de couverture de 25 % du territoire avec son propre réseau. Aujourd’hui, l’objectif est atteint et même dépassé. Hier soir, sur France 5, Xavier Niel, le grand patron, se félicitait de couvrir « 30 à 40 % de la population ».  Free Mobile devrait couvrir 90 % de la population en voix et 83 % en données Internet d’ici 2018.

En additionnant son propre réseau à celui cédé par Orange, Free Mobile parvient à toucher tout le territoire.

Combien pour la 4G ?

Mi-décembre dernier, le régulateur français des télécoms, l’Arcep, attribuait de nouvelles licences 4G à SFR, Bouygues et Orange (qu’ils commenceront à utiliser fin 2012-2013). Seul Free Mobile est resté sur le banc de touche, ne pouvant s’aligner financièrement aux propositions de ses concurrents. L’opérateur a tout de même obtenu le droit d’emprunter le réseau 4G d’SFR. Moyennant une belle somme, peut-on supposer.

JT