Gel des tarifs des péages, vraiment ?

Malgré l'annonce du gel des tarifs des péages, certaines autoroutes ont augmenté leurs prix. C'est notamment le cas de l'A40, qui passe par le tunnel du Mont Blanc.

0
2707
Les tarifs de l'A40 ont augmenté au 1er février malgré l'annonce du gel des tarifs des péages par Ségolène Royal. ©ShutterStock

Officiellement, les tarifs des péages autoroutiers n’ont pas augmenté au 1er février. Officiellement seulement. Malgré l’annonce du gel par le gouvernement, certaines autoroutes dirigées par l’Etat ont connu une légère hausse.

Pourquoi certaines autoroutes ont augmenté leurs tarifs ?

Pourquoi une telle hausse ? Le gouvernement se justifie en expliquant que les sociétés d’autoroutes gérées par l’Etat seraient moins rentables. De plus, certains travaux de sécurisation importants, comme ceux effectués sur le tunnel du Mont Blanc, sont venus plomber les finances. Aujourd’hui, passer par l’A40 coûte donc 43,50 euros contre 42,40 euros en 2014.

L’A43, gérée par la SFTRF propriété de l’Etat, a aussi été concernée par une hausse de tarifs depuis le 1er février. Les prix de cette autoroute qui relie Lyon à Modane, en Italie, ont été augmentés de 10 centimes sur la section allant de Chambéry à Saint-Michel-de-Maurienne.

Des augmentations que les Français qui traversent quotidiennement – voire plusieurs fois par jour – les frontières suisse et italienne pour aller travailler risquent de mal digérer. L’un d’entre eux, interrogé au micro d’Europe 1, se sent « dupé » par Ségolène Royal, qui avait promis le gel des tarifs. « C’est extrêmement surprenant qu’une autoroute gérée par le gouvernement se permette une augmentation. On marche un peu sur la tête parce qu’on fait exactement l’inverse de ce sur quoi on s’engage », s’insurge un autre. Plus que l’augmentation en soit, c’est les promesses non tenues qui choquent les automobilistes.

Maxime Quéma