Grève dans les aéroports : le point sur le trafic du 6 février

Beaucoup de voyageurs craignaient que la grève mette la pagaille dans les aéroports aujourd’hui. Malgré plusieurs annulations de vols, les compagnies aériennes semblent avoir plutôt bien anticipé la situation. Y aura-t-il un pilote dans votre avion aujourd’hui ? Réponse à tout fait le point.

0
2564
Grève à Roissy le 20 décembre 2011 ©Visual PA

La grève de plusieurs compagnies aériennes contre la proposition de loi sur le transport minimum dans les aéroports semble avoir débuté dans le calme. A Roissy, « 126 annulations ont été programmées dès dimanche soir sur 1 190 mouvements (décollage et atterrissage) prévus lundi », selon une source aéroportuaire citée par 20 Minutes. Mais les personnes présentes dans les aéroports parisiens ce matin décrivaient une situation normale. Air France maintient ses prévisions : 85 % de ses vols long courriers et 80 % de ses vols court et moyen courriers devraient être assurés aujourd’hui. Attention toutefois : la compagnie n’exclut pas des retards et des annulations de dernière minute. Sur son site Internet, elle invite les passagers qui le souhaitent à reporter leur voyage sans ou à moindre frais supplémentaires, selon la période décidée. Des informations utiles se trouvent également à disposition de ceux désirant se faire rembourser leur billet.

Du côté d’EasyJet, on se dit confiant. Dans un communiqué, la compagnie aérienne low cost assure « avoir anticipé en mettant pro-activement en place des mesures d’urgence, en ayant par exemple du personnel supplémentaire en stand-by et des chambres d’hôtels sécurisées à travers le pays si nécessaire ». Un porte-parole encourage les voyageurs à se rendre sur le site internet de la compagnie pour se tenir au courant de l’avancée du mouvement. EasyJet s’engage aussi à communiquer des informations par SMS.

Pilotes et hôtesses en colère

Si l’ambiance semble paisible dans les aéroports, les syndicats poursuivent leurs menaces. « Le mouvement sera très suivi, dire combien c’est toujours très compliqué mais il y aura du monde qui fera grève », a réaffirmé hier Yves Deshayes, président du syndicat national de pilotes de ligne (SNPL). Personnels navigants et de cabine (pilotes, hôtesses, stewards) et personnels au sol (agents en escale, bagagistes, mécaniciens…) ont annoncé qu’ils poursuivraient le mouvement de grève jusqu’à jeudi « au moins ».

Rappelons que les principaux syndicats réclament le retrait du projet de loi Diard proposé par l’UMP et adopté à l’Assemblée nationale le mois dernier. Le texte prévoit d’encadrer le droit de grève dans le transport aérien, tout comme dans les transports terrestres depuis 2007, avec notamment la mise en place d’un service minimum.

Pour connaître vos droits relatifs à une annulation de vol, ou de retard de vol, consultez les fiches pratiques de notre partenaire http://www.zela.fr

Julie Toury