Grève dans les aéroports : prévisions de trafic à Paris et en province

Air France annonce le maintien d'un vol long courrier sur deux pour cette deuxième journée de grève. Selon le principal syndicat de pilotes, le mouvement s'intensifiera dans les jours à venir.

0
2327
grève à roissy, décembre 2011 ©Visual PA

Après un premier jour de grève plutôt calme, ce mardi s’annonce davantage perturbé dans les aéroports en raison d’un nombre croissant d’employés participant au mouvement de protestation. Air France enregistre « entre 50 et 60 % de pilotes grévistes » aujourd’hui, selon le SNPL. La compagnie aérienne nationale espère pouvoir opérer 50 % de ses vols long courrier et 70 % de ses vols court et moyen courrier, tandis que hier, environ 80 % du trafic était assuré. Rajoutons à cela, les annulations de vol « à chaud » qui ont touché hier 20 % du trafic. Le taux d’annulation de vols ira crescendo jusqu’à jeudi,car « d’abord il y a un effet d’entraînement et ensuite, parce que le réservoir de personnel sollicité par les compagnies pour remplacer les grévistes s’amenuise », explique le syndicat des pilotes.

La plupart des aéroports français touchés par la grève

A l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, 78 vols Air France étaient supprimés ce mardi matin, principalement vers la province et l’Europe, mais aussi vers Beyrouth, Mumbai, Niamey, Houston, Atlanta, Séoul, Abou Dhabi, New York, Alger, Moscou ou Singapour. A Orly, environ 40 départs étaient annulés, notamment vers Fort-de-France. Dans les autres aéroports français, la situation n’est pas meilleure.

En province, on comptait ce matin 26 annulations de vols Air France à Marseille-Provence, 25 à Bordeaux-Mérignac,13 à Toulouse-Blagnac, 11 à Nice, 10 à Montpellier (uniquement vers et depuis Paris), 6 à Lyon-Saint Exupéry, 4 à Nantes et 2 à Lille.

Du côté d’EasyJet, autre compagnie ayant suivie le mouvement de grève, on annonce pouvoir assurer environ 95 % du trafic aujourd’hui, tout comme hier. Les voyageurs sont toutefois invités à s’assurer du maintien de leur vol sur le site de la compagnie low cost.

Rappelons que les principaux syndicats de personnels navigants et au sol protestent contre le projet de loi Diard proposé par l’UMP et adopté à l’Assemblée nationale le mois dernier. Le texte prévoit d’encadrer le droit de grève dans le transport aérien, tout comme dans les transports terrestres depuis 2007, avec notamment la mise en place d’un service minimum.

Pour connaître vos droits relatifs à une annulation de vol, ou de retard de vol, consultez les fiches pratiques de notre partenaire http://www.zela.fr

Julie Toury