Grippe : le vaccin moins efficace à cause d’un incident de fabrication

À la suite d’un incident survenu lors de la fabrication, l’efficacité du vaccin contre la grippe aurait été de 50 % cet hiver, au lieu de 70-75 % habituellement.

0
890
Le virus A H3N2 utilisé dans la fabrication du vaccin s'est modifié pendant la phase de culture sur œufs, sans intervention humaine. ©ThinkStock

Selon l’Assurance-maladie, « la grippe 2012-2013 serait la plus importante, en nombre de personnes atteintes, depuis 1989 ». 3,5 millions de personnes auraient ainsi consulté leur médecin pour des syndromes grippaux, estime le Réseau Sentinelles. Autre révélation : l’efficacité du vaccin contre la grippe a été cet hiver de 50 %, contre 70-75 % en temps normal, note l’ECDC (European Centre for Disease Prevention and Control). Une information relayée par Le Nouvel Observateur ce mardi 2 avril.

L’une des trois souches du vaccin s’est transformée pendant la fabrication

En cause : le A H3N2.

Le vaccin antigrippal est composé de trois souches, dont la souche A H3N2. Ce virus utilisé dans la fabrication du vaccin s’est modifié pendant la phase de culture sur œufs, sans intervention humaine. En résumé : l’une des trois souches ne correspondait plus exactement au virus en circulation dans la nature, d’où une atténuation de l’efficacité du vaccin.

Malgré cette défaillance, les laboratoires ont décidé de lancer la production, estimant qu’il n’y avait aucun danger médical. Relancer le processus de fabrication aurait été trop long (plusieurs mois). Le vaccin n’aurait jamais été prêt à temps pour l’hiver.

Lire aussi : Une nouvelle molécule contre la grippe En France

En France, les conséquences ont été plutôt moindres étant donné que le principal virus en circulation dans le pays correspondait aux deux autres souches du vaccin (A H1N1 et B). Néanmoins, le nombre de personnes touchées par la grippe a été en hausse cette année en raison de cet incident.

Du côté des États-Unis, la situation a été plus critique, soulignent Les Échos. La souche A H3N2 étant plus répandue que les deux autres souches dans le pays, l’épidémie de grippe a été très importante cet hiver. L’état d’urgence sanitaire a même été déclaré au début du mois de janvier par le gouverneur de New York.

Damien Rigat