ID futées : nourrissez-vous de vos cueillettes pour réduire vos dépenses

0
147
Cueillette de ses propres légumes et réglementation.
Cueillir ses propres légumes un rêve devenu réalité mais savez-vous qu'il existe une réglementation.

En été fruits et légumes fleurissent dans la nature. C’est l’occasion de consommer plus naturel et pour moins cher.

Par Carole Caillaud

Potager, fruits des bois, et vente directe des producteurs… La tendance est de manger des produits non industriels. La fin de l’été est une période particulièrement propice, puisque les vergers gorgés du soleil estival regorgent de fruits et légumes. Si vous habitez en ville et n’avez pas la chance d’avoir un potager, il existe d’autres solutions.

Chez les producteurs
De nombreuses fermes vendent leurs produits en direct pour moins cher. N’hésitez pas à frapper à leur porte. Vous pouvez trouver leurs coordonnées dans les pages jaunes de l’annuaire ou auprès de votre mairie ou sur le site http://www.bienvenue-a-la-ferme.com Certains producteurs proposent aussi des cueillettes à la ferme. C’est le consommateur qui vient ramasser lui-même ses produits chez l’agriculteur qui ouvre son champ, son verger ou son potager. C’est une activité ludique et pédagogique à faire en famille.
Le plus : Les fruits et légumes sont vendus moins cher car par vous ne payez pas le coût de la main d’œuvre.

Auprès du réseau « Chapeau de Paille »
« Chapeau de Paille » est un groupement d’intérêt économique qui réunit trente deux fermes dans toute la France. En 2016, le réseau a accueilli 2,5 millions de cueilleurs. Profitez en car d’août à novembre, c’est la saison des pommes, mais également des fraises, framboises, mûres, aubergines, carottes, concombres, tomates, etc. Sans oublier les bouquets de glaïeuls, de dahlias ou de fleurs champêtres comme les tournesols. L’avantage des pommes est qu’elles bénéficient d’une extraordinaire conservabilité jusqu’à une année !

Le plus : Un calendrier des fruits et légumes de saison que vous pouvez cueillir est disponible sur leur site www.chapeaudepaille.fr

Peut-on ramasser les fruits de l’arbre de son voisin ?
Les branches du pommier de votre voisin regorgent de pommes qui vous tendent la main. Il ne les  récoltent pas et les laisse pourrir sur pied. Vous ne pouvez cependant pas les cueillir sans son accord. En effet, les fruits accrochés appartiennent toujours au propriétaire de l’arbre. Seuls ceux tombés naturellement de celui du voisin vous appartiennent. Pas question, donc, de secouer les branches pour vous les approprier. Si le propriétaire vous surprenait, il pourrait porter plainte pour vol.