masquer
Fouilles

250 squelettes de l’époque mérovingienne découverts dans l’Aisne

Le 12/04/2013 à 07:30:22
Vues : 1847 fois JE REAGIS

Des archéologues de l’Inrap ont sorti de terre quelques 250 squelettes datant de 700 à 800 ans après Jésus-Christ, tout près de Saint-Quentin, dans l’Aisne. Une découverte aussi riche que fascinante.

Le sol français recèle encore de trésors inestimables. Preuve en est avec la découverte récente d’un cimetière datant de l’époque mérovingienne, à Harly, près de Saint-Quentin, dans l’Aisne. En octobre dernier, des archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), mettent à jour les restes de 180 sépultures. Une cinquantaine d’entre elles avaient été réarrangées pour accueillir deux corps. Au final, ce ne sont pas moins de 250 squelettes et restes humains qui ont été retrouvés !

Les fouilles, interrompues cet hiver, ont repris début mars, pour s’achever ces jours-ci. Gardées secrètes, elles viennent seulement d’être rendues publiques, pour le plus grand bonheur de tous les passionnés d’Histoire.

« Les squelettes vont être nettoyés et étudiés »

Cette nécropole, qui s’étend sur 800 à 1 000 m², était celle d’un village existant entre 700 et 800 ans après Jésus-Christ. D’après les premières constatations d’Estelle Pinard, archéo-anthropologue responsable de l'opération, ses habitants devaient mener une vie paisible, cette période de l’Histoire ayant été épargnée par les épidémies et les guerres. L’orientation des tombes, d’est en ouest, indique également qu’il devait s’agir d’un cimetière chrétien.

Aucun objet n’a été découvert à côté des corps, mais leur situation laisse à penser qu’ils avaient été enterrés dans des cercueils en bois. Prochaine étape : déterminer si ces défunts portaient des vêtements et s’ils étaient dans des linceuls. Les archéologues ont encore du pain sur la planche. Il va falloir fouiller, encore, puis enregistrer, prélever… « Les squelettes seront ensuite nettoyés, étudiés, on va faire de l'anthropologie biologique », s'est réjoui l'archéo-anthropologue (AFP).

> Lire aussi : Un squelette de mammouth entier découvert près de Meaux 

Par Thomas Levy

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image