masquer
Science

A la recherche du Big Bang

Le 30/09/2008 à 16:53:22
Vues : 2354 fois JE REAGIS

Qu'y avait-il à l'origine de l'univers? Comment s'est créée la matière? Autant de questions que la communauté scientifique européenne espère éclairer en explorant l'infiniment petit.

Le hadron, qu'est-ce que c'est que ça? Et pourquoi les faire entrer en collision à une vitesse hallucinante?
A des questions compliquées, il faut tenter de répondre le plus simplement possible, quitte à être accusé de manquer de précision scientifique.
Si vous ne connaissez pas le hadron, et vous avez toutes les excuses du monde, vous avez déjà entendu parler des ions et des protons. Et si vous ne savez pas exactement ce que ces mots désignent, vous avez au moins conscience qu'il s'agit des particules infiniment petites qui constituent les atomes. Les ions et les protons font partie de la famille des hadrons.

  1. L'objectif: comprendre l'origine de l'univers

    L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) s'est pourvue du plus grand accélérateur de particules du monde: le Large Hardron Collider . Le LCH ou grand collisionneur de hadronsen français, est un appareil qui doit permettre de casserles hadrons pour voir ce qu'il y a à l'intérieur.
    Au terme de cette quête, on espère découvrir l'infime parcelle de matière originelle qui est née du néant pour construire notre univers.
    Le paradoxe, explique Robert Aymar, directeur général du Cern de 2004 à 2008, c'est que pour rechercher l'infiniment petit, on est obligé de construire des installations infiniment grandes .Le tunnel circulaire dans lequel est construit de LHC fait 26, 659 km de circonférence!
  2. Le principe: une collision à la vitesse de la lumière
    On lance les uns contre les autres des hadrons à une vitesse suffisante pour qu'ils explosent en se rencontrant. Ils voleront alors en éclats et l'on pourra voir ce qu'ils ont dans le ventre. Mais l'application est très difficile, parce que cette vitesse suffisante ... est tout simplement la vitesse de la lumière : 300 000 kilomètres à la seconde. On pense que la collision frontale des éléments positifs et négatifs provoquera leur désintégration.
    Sans entrer dans les détails, on comprend bien que pour provoquer une accélération permettant d'aboutir au point critique, il faut faire tourner de plus en plus vite des faisceaux lumineux dans un anneau. Pour ne pas qu'ils s'échappent, il faut les maintenir en ligne , grâce à des aimants qui les empêchent de fuir leur ronde infernale.

Si l'expérience réussit, on découvrira - peut-être ? - le secret del'origine de la matière, donc de l'univers.
On devrait découvrir en même temps ce qu'est l'anti-matière, constituant les mystérieux trous noirs qui constituent 23% de la masse de l'univers.
Le monde scientifique n'espère pas recueillir les premières données exploitables avant la fin de 2009. C'est le temps raisonnablepour simplement espérer règler correctement la gigantesque machine. Les scientifiques du CERN se sont donnés vingt-cinq ans pour exploiter toutes les données qu'ils espèrent récolter. Quelles données? La réponse des savants est déconcertante :emComme on ne connaît pas la nature de ce que l'on recherche, on espère découvrir... ce que l'on n'attend pas !

Par La rédaction

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image