masquer
Politique

Présidence de l'Assemblée nationale : Claude Bartolone à la poursuite du perchoir

Le 21/06/2012 à 17:42:41
Vues : 1362 fois 1 REACTION

Alors que les députés socialistes se réunissaient pour déterminer qui sera candidat au perchoir (la présidence de l'Assemblée nationale). Claude Bartolone, Elizabeth Guigou, Jean Glavany et Daniel Vaillant étaient en course chez les socialistes. Claude Bartolone a finalement été choisi par ses pairs. L’occasion de revenir sur ce poste peu connu.

Depuis ces derniers temps on ne cesse d’entendre parle de perchoir à l’Assemblée nationale mais de quoi parle-t-on ? Aucun oiseau exotique en vue au Palais Bourbon, juste des députés en lice pour la présidence et ainsi prendre place au perchoir de l’Assemblée.

Mardi 26 à 15 heures, le président de l’Assemblée nationale sera officiellement connu cependant il y a de fortes chances pour que ce soit Claude Bartolone qui soit élu. Effectivement la majorité absolue des suffrages est requise pour s’imposer lors des deux premiers tous de l’élection. Il est donc fort probable que ce soit le candidat issu du Parti socialiste qui accède au perchoir. Claude Bartolone sera opposé

Depuis 1958, aucune femme n’a été élue et ça ne commencera pas aujourd'hui. En effet à Elizabeth Guigou, c'est Claude Bartolone qui a été choisi en tant que candidat du Parti socialiste pour briguer le perchoir de l'Assemblée nationale ce jeudi 21 juin à 17 heures.

Pourquoi appelle-t-on la présidence de l'Assemblée nationale le Perchoir ?

Le surnom de la présidence de l’Assemblée nationale est bien exotique mais son origine nettement moins. En effet rien de fantaisiste dans cette appellation, le perchoir est nommé ainsi car il domine et fait face à l’hémicycle où sont installés les députés. On vous avait prévenu par d’anecdote croustillante sur le poste, aucun ancien président ne s’est transformé en perroquet…

En quoi consiste la présidence de l'Assemblée nationale ?

Le président de l’Assemblée nationale est avant tout un député et il reste député. Il n’est donc pas remplacé par son suppléant par contre la tradition fait qu’il ne prend pas part aux votes.

Sa fonction première est de garantir le bon fonctionnement des débats parlementaires. Il surveille les temps de parole, le nombre de questions posées au gouvernement etc. Il préside aussi le Congrès, réunion des députés et des sénateurs, et la Haute Cour.

Il est consulté par le président de la République si ce dernier décide de dissoudre l’Assemblée ou d’actionner les pleins pouvoirs de l’article 16 de la Constitution.

Il possède aussi un pouvoir de nomination. Ainsi il nomme des membres au Conseil constitutionnel, au Conseil supérieur de la magistrature, au CSA, à la CNIL mais aussi à l’ARCEP ou encore à l’AMF.

Le président de l’Assemblée nationale peut également saisir le Conseil constitutionnel. Il peut soumettre une loi à une vérification des sages après le vote, mais avant la promulgation par le chef de l'État.

Le perchoir de l’Assemblée nationale un poste politique plus qu’intéressant !

Rendu particulièrement public cette année car il était brigué par Ségolène Royal, le perchoir est un poste on ne peut plus intéressant politiquement parlant. Dans la hiérarchie de l’Etat, le président de l’Assemblée nationale est le quatrième après le chef de l’Etat, le Premier ministre et le président du Sénat.

Au titre des avantages purement matériels, le président de l’Assemblée nationale bénéficie d’une indemnité bien supérieure à celle des députés. Selon le rapport de René Dosières, il toucherait 14 270,65 euros par mois, de quoi pouvoir faire quelques aménagements dans son logement de fonction. Il s’agit de l’Hôtel de Lassay, datant du XVIIIème siècle, situé face à la Seine. Le comble de ce logement, il évite tous les désagréments liés au transport. Pas de problèmes de circulation ou de grève de métro, l’Hôtel de Lassay est relié à l’Assemblée nationale par une galerie.

Il ne reste plus qu'à attendre le verdict officiel à 15 heures mardi prochain pour souhaiter un bon mandat au prochain président de l'Assemblée.

Par Anne-Ségolène Brun

Top articles
1 réaction à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
  1. avatar
    Publiée le 23/06/2012 à 15:34:06- par Decrauze-9980

    Enfin ! Dernière élection pour 2012 ! La déclaration de politique générale devra commencer à gravir la montagne de Sisyphe, et la session extraordinaire de l’Assemblée nationale devra lui emboîter le pas sans circonvolution. Espérons que la stratégie choisie par ce gouvernement n’empirera pas la situation. Jusqu’à présent, l’apparent exercice du pouvoir a pris le contrepied de la présidence précédente, mais la rude réalité à gérer, c’est bien maintenant.

Vidéo Buzz
Les testeurs peuvent poster les photos prises lors de leur escapade au motel par l'intermédiaire du hashtag #MotelBK. - crédit photo : Burger King

VIDÉO – Un hôtel Burger King pour prendre son pied avec... du poulet

lire la vidéo