masquer
Sport

Insolite : les JO, catégorie "barjos"

Le 29/07/2012 à 07:01:56
Vues : 2741 fois JE REAGIS

Les Jeux Olympiques ont 116 ans… L’âge de la maturité. Et si on pimentait un peu les disciplines pour faire vivre la compétition avec son temps ?

C’est beau, un monde qui joue. Tous les quatre ans, la planète a les yeux rivés sur les médailles et records qui défilent. Pour ces troisièmes Jeux londoniens, 4 milliards de personnes devraient suivre la cérémonie d’ouverture. Deux cents bâtiments ont été rasés pour construire le site olympique de Stratford. Au total, l’organisation des Jeux devrait coûter 750 millions d’euros à Londres. Une mécanique bien huilée mais qui manque parfois de fantaisie et de nouveauté. Réponse à tout ! dresse la liste des drôles de sports en lice aux JO de demain.

Kin-ball : le cri du ballon XXL

Le Kin-ball, c’est une sorte de volley sans filet qui se pratique à trois équipes et avec un ballon de 1,20 m de diamètre qui pèse son petit kilo. L’équipe qui attaque émet un cri, « Omnikin ! », et lance le ballon dans un coin de l’aire de jeu. Les joueurs de l’équipe adverse doivent le rattraper avant qu’il ne touche le sol et ne plus le faire tomber. Très spectaculaire et physique, le Kin-ball revendique 300 licenciés en France. Rennes est l’actuel club champion.

Endurance au sauna : à toute vapeur !

Le principe de ce sport est simple : il s’agit de rester le plus longtemps possible enfermé dans un sauna chauffé à 110 °C, alors que la température y est généralement de 80 °C. De l’eau est versée sur les pierres toutes les 30 s. Le concurrent qui tient le plus longtemps remporte l’épreuve. L’actuel record — 13 min et 6 s — date de 2008. Une discipline qui nécessite du sang-froid et de l’entraînement : en 2010, l’un des finalistes a succombé à ses brûlures et un autre a été grièvement blessé.

Kabbadi : interdit de respirer

Voilà un sport qui déchaîne les foules en Asie mais qui indiffère l’Occident. Un match oppose deux équipes. Celle qui attaque envoie un joueur de l’autre côté du terrain, lequel doit essayer de briser la chaîne humaine formée par ses adversaires. Il doit ensuite revenir dans son camp. Détail du règlement : tout cela se déroule sans respirer… Le joueur qui inspire est immédiatement éliminé. Si vous êtes tenté, sachez que, pour le titre mondial, ce n’est pas gagné : l’Inde remporte les championnats du monde chaque année depuis 1980.

Bo taoshi : coiffés au poteau !

Sport très prisé au Japon, le bo taoshi fonctionne sur le principe du contrôle d’un mât. Deux équipes de 75 compétiteurs s’affrontent. L’une des formations défend un poteau de 3 m de haut au sommet duquel se hisse un équipier. L’autre se rue sur ses adversaires et essaye de faire tomber le mât le plus rapidement possible. Le spectacle créé par les deux équipes qui s’écharpent et s’agglutinent rappelle une mêlée de rugby, mais où se pressent près de 150 joueurs.

Disc-golf : le petit Frisbee dans la prairie

Jouer au golf sans canne et sans balles, c’est possible. Le disc-golf remplace la balle par un frisbee et le trou par un panier. pour le reste, on retrouve les mêmes ingrédients : un parcours de neuf ou dix-huit trous, des obstacles, formés ici par les arbres et les buissons, des putters et des drivers, c’est-à-dire des Frisbee plus ou moins lourds selon la distance à effectuer. Le sport compte 50 000 pratiquants dans le monde et une quinzaine de clubs en France.

Porté d’épouse : combat de coqs

Vous n’avez plus rien en commun avec votre moitié ? Initiez-vous au porté d’épouse ! Depuis 1995, les Wife Carrying World Championships sont organisés en Finlande tous les ans. Le parcours, qui s’étend sur 253 m de sable, d’herbe et de bitume, est parsemé d’embûches. Si votre femme est trop lourde, vous pouvez concourir avec une autre partenaire. Si elle est trop légère, chargez-la pour qu’elle atteigne 49 kg. et le premier prix à gagner ? Le poids de sa femme… en packs de bière. Vous avez dit macho ?

Par Sylvain Bouchon

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image