masquer
Vengeance !

Pirater le Facebook de son prof vaut condamnation

Le 22/05/2012 à 17:35:52
Vues : 1676 fois 1 REACTION

Un élève qui, pour se venger, avait piraté le Facebook de son professeur en modifiant ses photos, vient d’être condamné à 400 euros d’amende.

La vengeance est un plat qui se mange froid certes, mais surtout sans se faire prendre ! Voilà ce à quoi aurait dû faire plus attention le jeune homme de 21 ans qui avait piraté le Facebook de son enseignant. En effet il vient d’être condamné par la justice à payer une amende pour ce délit.

A l'époque élève de terminale, le pirate a expliqué avoir voulu se venger de son professeur de philosophie, après avoir été sanctionné à plusieurs reprises. Ayant réussi à se connecter sur le compte Facebook de son enseignant, il avait alors modifié deux photos de son profs, directement sur le compte de celui-ci, en y ajoutant une paire de moustaches et un chapeau chinois. Il vient d’être condamné pour ce délit par le tribunal d'Angers.

Incrimination des atteintes aux systèmes de traitement automatisé de données

Le code pénal incrimine en effet les atteintes aux systèmes de traitement automatisé de données. D’ailleurs c’est volontairement qu’aucune définition de ce concept n’a été donnée afin de ne pas lier les juridictions. Reste que les tribunaux adoptent donc une interprétation large de cette notion de système de traitement automatisé de données. Ainsi le réseau France Telecom, de même que le réseau Carte bancaire ou un ordinateur ont pu être caractérisé comme tels.

En effet l'article 323-1 du Code pénal sanctionne tout accès frauduleux. Il dispose pour cela que le fait d'accéder ou de se maintenir, frauduleusement, dans tout ou partie d'un système de traitement automatisé de données et lorsqu'il en est résulté soit la suppression ou la modification de données contenues dans le système, soit une altération du fonctionnement de ce système, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende.

Le jeune homme a déclaré pour sa défense qu’il s’agissait d’«une simple blague» et qu'il «regrette sincèrement». Une simple blague plutôt douloureuse puisqu’il a été condamné à une amende de 400 euros.

Par Maëla Priolet

Top articles
1 réaction à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
  1. avatar
    Publiée le 23/05/2012 à 12:39:55- par Anonyme

    en attendant aux USA celui qui a piraté le compte de Selena Gomez a écopé d'un an ferme...