masquer
Par ici la monnaie

Un mariage sur l'autoroute, 1 400 euros d'amende – VIDEO

Le 31/08/2012 à 08:33:05
Vues : 1807 fois 1 REACTION

Un jeune homme, tout juste marié, a fait arrêter son cortège en plein milieu du périphérique. Une pratique très dangereuse et qui aurait tendance à se développer.

Ce jeune marié gardera probablement un souvenir mitigé de cette journée, censée être la plus belle de sa vie.

Alors qu'à l'accoutumée, à la sortie de l'église, les voitures vont en ville et klaxonnent pour célébrer les jeunes mariés,le cortège s'est, cette fois-ci, dirigé vers l'autoroute. Jusque-là rien de bien insolite, jusqu'à ce que le jeune homme, récemment engagé, arrêtent les voitures de ses amis en plein milieu du périphérique de Paris, créant un énorme embouteillage.

Un acte illégal et très dangereux, qui peut être puni d'une amende de 15 000 euros et de deux ans de prison. Le 30 août, le verdict tombe et le jeune marié s'en sort finalement plutôt bien, en écopant d'une amende de 1 400 euros et d'une suspension de permis de quatre mois.

Une pratique qui se développe

C'est un automobiliste, excédé par le bouchon provoqué, qui a alerté la police de la situation. Parmi le cortège, au moins trois voitures de sport, ce qui n'a pas surpris les policiers. « Ce sont plusieurs véhicules de luxe qui sont loués pour l'occasion », précise pour Europe 1 le commissaire Muriel Rault, adjoint au sous-directeur de la circulation à la Préfecture de police de Paris. « Ces voitures ralentissent progressivement la circulation. Elles zigzaguent puis s'immobilisent. À ce moment-là, les gens sortent puis dansent. Ils utilisent le périphérique comme une piste de danse de rue », détaille le commissaire.

Si cela fait rire les principaux concernés, les conséquences peuvent cependant être très graves, le risque d'accidents étant considérablement augmenté. "D'autre part, ces gens qui font ralentir sont plutôt agressifs et peuvent menacer les autres usagers. Enfin, quand les véhicules de police interviennent pour les intercepter, ces personnes n'hésitent pas à prendre des risques en zigzaguant et en adoptant une conduite dangereuse", conclut le commissaire.

Une pratique qui tend à se répandre puisque ce jeune homme n'est pas le premier à jouer les troubles fête sur l'autoroute. Ces jeunes gens avaient déjà fait la même chose sur l'autoroute A15 en juin dernier.

Par Maxime Quéma

Top articles
1 réaction à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
  1. avatar
    Publiée le 31/08/2012 à 18:56:03- par Anonyme

    Souhaitons lui au moins un bon divorce ! Mouhahahaha ....