masquer
Espace

Une galaxie spirale au fin fond de l’univers

Le 20/07/2012 à 15:45:11
Vues : 2086 fois JE REAGIS

Des astronomes ont découvert une galaxie spirale aux confis de l'Univers. Une trouvaille inattendue qui pourrait les aider à mieux comprendre les structures de l'espace.

C’est complètement par hasard que des astronomes, observant l’espace grâce au télescope spatial Hubble, ont découvert une galaxie spirale aux confins de l’univers. « C’était vraiment un accident », explique Alice Shapley à l’AFP, « notre groupe menait une étude sur les galaxies génératrices d’étoiles datant du début de l’univers », soit il y a 10,7 milliards d’années-lumière.

Et le hasard fait bien les choses. Cette galaxie, rebaptisée «BX442 a surgi de l’image avec sa structure en spirale ». Elle se trouverait parmi 300 autres galaxies très lointaines déjà observées.

BX442 : une forme parfaite

Le plus surprenant est que cette galaxie, vieille d’environ 11 milliards d’années, est la première avec un si « formidable motif ».

Comme le raconte A. Shapley, les scientifiques n’arrivaient « pas à y croire ! [Ils] ne s’attendaient pas à une forme aussi belle étant donné que l’écrasante majorité des galaxies du début de l’Univers sont très irrégulières et grumeleuses ».

En effet, toutes les galaxies découvertes datant de plus de 3 milliards d’années après le Big Bang sont complètement désorganisées, alors que BX442 est une découverte « unique ».

Alors, pourquoi BX442 est-elle une exception ? D’après les hypothèses des astronomes, publiées dans la revue britannique Nature, la galaxie naine juste à côté de celle en spirale y serait pour quelque chose. Les deux sont en effet si proches que BX442 semble aspirer la naine, mais en réalité, c’est la force de gravitation qui unit les deux qui donne cette forme de spirale.

A. Shapley en conclue que BX442 « nous dit que des galaxies spirales peuvent se former dans l’univers précoce » et qu’elle pourrait « représenter le lien entre les vieilles galaxies beaucoup plus turbulentes et les galaxies à spirales en rotation que nous voyons autour de nous ».

Quoiqu’il en soit, cette découverte apporte un élément de plus aux chercheurs pour l’étude des structures du cosmos.

Par Mathilde Bourge

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image