Ipad : vers la fin des livres scolaires

Apple présentait cette semaine sa vision de l’avenir du livre scolaire numérique placée sous le signe de l’Ipad. Fini les cartables qui pèsent trois tonnes : dans un avenir très proche, les collégiens partiront le cœur et le sac léger en cours, une tablette numérique glissée dans la poche.

0
14126
Ipad : vers la fin des livres scolaires ©Sipa

Qui n’a pas vu un petit 6e partir au collège, son emploi du temps dans la poche, pour 8 heures de cours, avec sur le dos un sac de 12 kilos remplis de livres qui tous ne serviront pas forcément mais qu’il est impératif d’emmener avec soi ? Le temps des livres scolaires pourrait très bientôt être révolu grâce aux constructeurs de tablettes en général et à Apple et son Ipad en particulier (le constructeur estime d’ailleurs que 1,5 million d’Ipad sont aujourd’hui utilisés dans le cadre de l’éducation). C’était en tout cas un des rêves de feu Steve Jobs, le fondateur de la firme alors que ses équipes dévoilaient cette semaine différents outils destinés à l’Ipad allant dans ce sens d’une dématérialisation des livres scolaires.

Pour cela, le constructeur présentait cette semaine trois nouveaux logiciels. Ainsi son lecteur iBook 2, version améliorée de l’actuel iBook qui permettra aux manuels scolaires d’afficher des contenus multimédias : des textes évidemment, des vidéos mais aussi des animations en 3D. On se doute aussi qu’avec le prochain Ipad 3 en haute définition, le confort de lecture sera aussi largement accru. Les livres scolaires prendraient ainsi ici une toute nouvelle dimension, plus interactive, plus dynamique et absolument unique. Exit les poussiéreux livres en papier qui encombrent bien souvent après leur utilisation nos armoires et bibliothèques.

Apple présentait aussi une application permettant aux enseignants de mettre leurs cours en ligne. Des cours qui pourraient ensuite être facilement consultables par les élèves à l’aide de leur Ipad. Idéal pour les devoirs à la maison.

Pour aider les concepteurs de livres scolaires à déployer rapidement des ouvrage, Apple proposera un tout nouveau logiciel baptisé iBooks Author ». Le logiciel devrai ressembler à Keynote : un croisement entre un traitement de texte et un logiciel de mise en page simple et ergonomique. Il sera même possible d’importer directement des fichiers Word dans celui-ci. Ce logiciel Ipad sera en outre commercialisé moins de 15 dollars ! De très nombreux ouvrages, scolaires ou non, devraient par conséquent arriver sur l’Ipad dans les mois qui viennent. Apple réagit ainsi à la menace d’un de ses principaux concurrent, Amazon, qui avec son Kindle, liseuse plus que tablette, propose un très vaste catalogue de livres.

Au-delà de la concurrence entre acteurs du numérique, il faudra pour Apple affronter la concurrence des éditeurs traditionnels de livres. Le marché du livre scolaire est dans le monde un business colossal. En France, il représente à lui seul une très grande part de l’activité d’un groupe comme Hachette. Autant dire que ceux-ci ne laisseront pas de nouveaux entrants leur voler cet immense marché. Si ceux-ci ne s’emparent pas rapidement du sujet, la guerre risque d’être féroce. Et ce beau projet de livres scolaires numériques pourrait alors prendre du retard au décollage, l’intérêt des enfants étant contrecarré par les intérêts industriels de ce secteur… Espérons que les principaux éditeurs de livres scolaires en France sauront saluer et porter cette initiative comme elle doit l’être.

 Nos petits 6e courbés sous le poids absurde de leur cartable surchargé apprécieront.

La Rédaction