Johnny Hallyday : les raisons de sa rupture avec « Oooptic 20000000 »

Johnny Hallyday rend ses lunettes. Le contrat publicitaire entre la star et la marque Optic 2000 prend fin un peu plus tôt que prévu. Voici pourquoi.

0
2751
Johnny Hallyday : sa rupture avec Optic 2000 ©DR

L’idylle aura duré un peu plus de sept ans. Mais, ça y est, entre Johnny Hallyday et l’opticien Optic 2000, tout est fini. La marque l’a annoncé jeudi, lors d’une conférence de presse sur sa nouvelle stratégie de communication. « Nous souhaitons désormais mettre en avant les valeurs du made in France, du Téléthon et sur la proximité de l’opticien avec sa ville. L’image de Johnny qui vit entre Los Angeles et la Suisse ne nous correspond plus. L’air du temps a changé, on est passé des années fric et des années stars à des années citoyennes, des années de crise », a simplement expliqué Yves Guénin, secrétaire général d’Optic 2000 et ami du couple Hallyday.

Johnny Hallyday-Optic 2000 : des contrats de 300 000 à 1 million d’euros par an

Selon Yves Guénin, interviewé par Le Figaro, les premières publicités mettant en scène Johnny Hallyday, en 2002, ont incontestablement boosté la notoriété et les ventes d’Optic 2000. C’est pourquoi, en 2004, la marque décide d’embaucher Laeticia. Son image de mère de famille, ambassadrice de l’Unicef, collait parfaitement à l’image de l’opticien. Mais, très vite, son look californien et ses pantalons en cuir sont devenus inadéquats. Son engagement avec Optic 2000 courait jusqu’en 2012, celui de Johnny, jusqu’en 2013. La rupture se fait donc prématurément, mais « sans rancune », assure M. Guénin. Les contrats rapportaient tout de même entre 300 000 et 1 million d’euros par an au couple.

Johnny Hallyday impose son photographe à Optic 2000

Fin 2009, le chanteur rencontre de graves ennuis de santé. C’est le début de la bisbille avec Optic 2000. Johnny et Laeticia doivent encore tourner trois spots. Le rockeur accepte de jouer dans celui du Ranch, mais laisse l’opticien se débrouiller pour les deux autres… A cela, se rajoute une querelle avec la société Mann & Miller, qui gère l’image du couple Hallyday. Celle-ci veut imposer un photographe à l’opticien pour ses publicités. Problème : l’artiste en question est connu pour avoir œuvré dans le porno. Optic 2000 craint pour son image. Finalement, les deux spots se tournent sans Johnny ni Laeticia, mais avec des comédiens anonymes.

D’un commun accord, Optic 2000 et le couple Hallyday décident de rompre. Dommage, personne ne chantera aussi bien le slogan.

Thomas Levy