La capsule Cygnus s’arrime enfin à l’ISS

Après un essai raté dimanche dernier, la capsule Cygnus s’est arrimée hier avec succès à la Station spatiale internationale (ISS). Elle doit livrer plusieurs centaines de kilos de nourriture et de vêtements aux membres de l’équipage.

0
2583
La capsule Cygnus s’est arrimée le 29 septembre à la Station spatiale internationale (ISS). ©Sipa

Mission (enfin) accomplie. Avec une semaine de retard, la capsule Cygnus s’est arrimée hier à la Station spatiale internationale (ISS). Elle restera en position pendant un mois, avant d’être détruite.

13 heures (heure française), dimanche 29 septembre. Les six membres d’équipage de l’ISS ont réussi à « capturer avec succès Cygnus d’Orbital Sciences avec le bras robotique de la station », indique dans un communiqué la Nasa. La capsule sera manipulée par l’astronaute américaine Karen Nyberg (Nasa) et l’Italien Luca Parmitano (Agence spatiale européenne). Elle restera accrochée à l’ISS pendant un mois.

590 kilos de marchandises pour les astronautes de l’ISS

Lancée le 18 septembre depuis le centre de vols de Wallops, à l’est des États-Unis, Cygnus devait arriver à destination le 22 septembre. Une première tentative d’arrimage avortée en raison d’un problème de logiciel. Un second essai avait été programmé le 24 septembre, avant d’être reporté au 29. La capsule va fournir 590 kilos de marchandises (nourriture, vêtements…) à l’équipage de l’ISS, composé de trois Russes, de deux Américains et d’un Italien. Après sa mission, elle repartira avec les déchets des astronautes et sera détruite en retombant dans l’atmosphère, au-dessus de Pacifique.

La mission Cygnus est le premier vol de démonstration d’Orbital Sciences, l’une des deux sociétés privées – avec SpaceX – sélectionnées par la Nasa pour acheminer du fret vers l’ISS. Orbital devra livrer vingt tonnes de fret à la Station spatiale internationale, le tout en huit vols étalés jusqu’à 2016. De son côté, SpaceX doit mener encore dix missions de ravitaillement vers l’ISS d’ici 2015.

> Lire aussi : Le récit de l’astronaute qui a manqué de se noyer dans son casque

Damien Rigat