La chanson « Happy birthday to you » est enfin libre de droits

Jusqu’à aujourd’hui, chanter « Happy Birthday » pouvait coûter très cher. La justice américaine a tranché. Désormais il est possible d’entonner la chanson la plus célèbre du monde sans risquer une amende de la part de Warner Music qui en possédait les droits.

0
1249
La chanson « Happy Birthday » est enfin libre de droits

« Happy birthday to you » est la chanson la plus célèbre du monde selon le Guinness Book des records. Pas un anniversaire sans écouter cette musique entêtante. Mais saviez-vous qu’aux États-Unis, vous ne pouviez pas la chanter sans devoir payer des droits à Warner Chappell Music ? Depuis ce mardi 22 septembre, c’est désormais de l’histoire ancienne.

George King, un juge américain de Los Angeles a estimé que la maison de disques n’avait plus de droits d’auteur sur les paroles de la chanson, jugeant qu’ils s’appliquaient uniquement sur des arrangements pour piano bien précis mais pas sur la chanson d’origine. Cela faisait des décennies que Warner Chappell Music prétendait les détenir depuis 1935. Cette dernière collectait donc des royalties à chaque diffusion à la télévision, sur internet et dans n’importe quel espace public. Warner empochait près de deux millions de dollars par an. Un beau petit pactole !

Une bataille juridique de 2 ans

Cette décision met fin à une bataille juridique de près de deux ans entre l’entreprise musicale et un musicien et une réalisatrice. Warner Chappell Music leur avait demandé de payer 1 500 dollars pour utiliser la chanson dans leur film. Mais pour Rupa Marya et Robert Siegel, cette chanson qui date du 19e siècle relevait du domaine public. Sans la décision du juge, ces droits auraient été valables jusqu’en 2030 aux Etats-Unis et au 31 décembre 2016 en Europe.

Intitulée à l’origine « Good Morning to All » (Bonjour à tous), la chanson « Happy birthday to you » est aujourd’hui traduite dans au moins 18 langues. En France, la chanson « Joyeux anniversaire » est elle du domaine public. Son auteur, dont on ne connaît pas son nom, a laissé cette musique totalement libre de droits.

Lire aussi :« Happy birthday to you » rapporte 2 millions de dollars par an à Warner 

Marine Vautrin