La conduite accompagnée dès 15 ans ?

Le Conseil national de la sécurité routière devrait autoriser le début de la conduite accompagnée à 15 ans, au lieu de 16 actuellement. Un moyen d'augmenter le taux de réussite aux permis de conduire et de réduire le nombre d'accidents chez les jeunes.

0
2694
70 % des élèves ayant suivi la conduite accompagnée décrochent le permis du premier coup, contre 52 % pour ceux qui choisissent la filière classique. - crédit photo : Daisy-Daisy ©ThinkStock

Actuellement, il est possible de démarrer la conduite accompagnée à l’âge de 16 ans. Selon une information révélée ce vendredi 28 mars par le magazine Auto Plus, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) devrait recommander le début de cette pratique à 15 ans. Objectif : former de meilleurs conducteurs.

Commencer la conduite accompagnée un an plus tôt permettrait aux apprentis automobilistes de prendre encore un peu plus le volant avant le permis. Ils rouleraient ainsi 4 000 kilomètres, au lieu de 3 000. Selon les spécialistes, c’est à partir d’environ 3 500 kilomètres qu’un jeune conducteur commence à réellement se sentir en confiance et à être capable d’anticiper correctement un éventuel accident. En Suède, le nombre d’accidents chez les jeunes a diminué de 20 % depuis la mise en place de cette mesure.

Augmenter le taux de réussite aux permis et détourner les ados des mobylettes

Par ailleurs, en avançant l’âge auquel il serait possible de commencer la conduite accompagnée, cela permettrait, quasi à coup sûr, d’augmenter le taux de réussite au permis de conduire. Selon la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR), 70 % des élèves ayant suivi la conduite accompagnée décrochent l’examen du premier coup, contre 52 % pour ceux qui choisissent la filière classique. Autre avantage, plus implicite : les parents pourraient décider d’inscrire leur enfant à la conduite accompagnée plutôt que de leur offrir un deux-roues de 50 cm cube, que les adolescents peuvent conduire dès 14 ans. Une manière, là encore, de réduire le taux de mortalité routière des jeunes. Selon la DSCR, 40 % des personnes décédées entre 15 et 17 ans sur les routes en 2012 conduisaient une mobylette.

Sur le même thème :

Lire aussi : Le permis moins cher grâce à la conduite accompagnée

Lire aussi : Permis de conduire – Comment payer moins cher ?

Damien Rigat