La disparition du jaguar menace la forêt tropicale atlantique

La population des jaguars de la forêt tropicale atlantique a chuté de 80 % en quinze ans. Cette raréfaction menace l'écosystème de la forêt.

0
4905
La population des jaguars de la forêt tropicale atlantique a chuté de 80 % en quinze ans. ©ThinkStock

Le jaguar de la forêt tropicale atlantique (Brésil) est en voie de disparition. Une mauvaise nouvelle qui pourrait en entraîner une seconde : la mise en péril de cette même forêt. Selon une étude, menée par le Centre brésilien de recherche et de conservation des mammifères carnivores (Cenap), il ne resterait que 250 de ces félins adultes, soit « une chute de 80 % au cours des quinze dernières années ». De plus, seuls 20 % de ces jaguars sont en âge de maturité sexuelle.

Si la « panthera onca » venait à disparaître complètement, la biodiversité de ces 7,4 millions d’hectares de forêt serait menacée. En effet, le jaguar étant au sommet de la chaîne alimentaire de ces lieux, l’ensemble de la communauté animale et végétale serait perturbé. Dans un article publié par le quotidien Folha, Ronaldo Morato, chef du Cenap, explique que le félin se nourrit d’herbivores, tels que le cerf ou le cabiai. Sa raréfaction entraînerait un grand déséquilibre environnemental et « la fin prochaine de la forêt atlantique ».

93 % de la forêt atlantique a été dévasté

Le chercheur Pedro Galetti rappelle également que l’une des principales causes de cette réduction du nombre de jaguars est la chasse. En effet, les agriculteurs avoisinant la forêt n’hésitent pas à tuer ces félins pour protéger leurs terre et notamment leurs vaches.

Dès la semaine prochaine, le Cenap effectuera de nouvelles recherches sur cette espèce et utilisera des images satellites pour mieux identifier les zones de la forêt les plus fréquentées par l’animal, afin de mieux protéger son habitat.

La Mata atlântica est l’écosystème le plus menacé du Brésil. La forêt, qui recouvrait 15 % du territoire brésilien a disparu à 93 %.

Mathilde Bourge