La fertilité accrue provoquerait des fausses couches

Des scientifiques ont démontré que les femmes ayant une fertilité élevée risquaient davantage de faire des fausses couches. Leur utérus permettrait aux embryons non viables de se développer.

0
4235
Certaines fausses couches seraient dues à un excès de fertilité ©Reponseatout

Une étude anglo-néerlandaise publiée sur le site internet de la revue Plos One démontre que les fausses couches à répétition observées chez plusieurs femmes seraient dues à une fertilité accrue. Les scientifiques de l’hôpital Princess Anne de Southampton et de l’University medical d’Utrecht, ont en effet prélevé des bandes cellulaires de la paroi utérine intérieure de six femmes, à la fertilité dite « normale ». Ils ont ensuite fait la même chose chez six autres femmes ayant déjà subi plusieurs fausses couches.

Le but de l’étude était de vérifier la capacité de l’utérus à faire le tri entre les futurs fœtus viables, et ceux qui ne le sont pas. Nick Macklon et ses collègues ont donc placé des embryons de bonne et de mauvaise qualité sur les bandes prélevées sur ces deux groupes de femmes.

Chez les femmes à la fertilité « normale », les cellules ne se développaient qu’autour des embryons de bonne qualité, tandis qu’aucune sélection ne se faisait chez les femmes ayant connu des fausses couches. De nombreuses fausses couches seraient donc dues à leur utérus, qui laisserait s’implanter des embryons non viables, censés être rejetés par la sélection naturelle.

Si des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer ces premiers résultats, une chose est sûre, la fertilité accrue n’explique pas tous les cas de fausse couche.

Mathilde Bourge