La grotte du film Prometheus sur la ligne 9 du métro

La Fox n’est jamais à court d’idées pour assurer la promotion de ses futurs blockbusters. Mais c’est la première fois qu’une station fantôme est utilisée pour y installer provisoirement les décors d'un film.

0
2826
La grotte du film Prometheus dans une station de la ligne 9 ©Sipa

Si vous êtes utilisateurs de la ligne 9 du métro parisiens, vous pourrez répondre ceci à vos amis : « non, prendre les transports en commun ce n’est pas horrible pour moi et je me sens un peu comme charlize Theron (pour les filles) ou Michael Fassbender (pour les garçons) dans Prometheus ». Et s’ils ne veulent pas vous croire, emmenez-les avec vous. En effet à l’occasion de la sortie du nouveau film en 3D de Ridley Scott, Prometheus, la fox, en associant avec la RATP, a récréé une des grottes du film, dans une gare fermée depuis 1939.

« Du 16 au 25 mai, découvrez la station fantôme Prometheus. Sur la ligne 9 du métro parisien, entre la station République et Strasbourg-Saint Denis (direction Pont de Sèvres), votre trajet aura quelque chose de surprenant. Ouvrez grand les yeux. Vous pourrez vivre pendant quelques secondes l’atmosphère mystérieuse de la grotte dans laquelle une équipe de scientifiques, partis dans les recoins les plus sombres de l’univers à bord du vaisseau spatial Prometheus, vont découvrir les origines de l’humanité. Une bonne nouvelle : à l’intérieur de la rame, vous ne vivrez pas l’angoisse de leur découverte » a ainsi déclaré la Fox dans un communiqué.

C’est un sacré coup de pub pour le film qui s’offre comme théâtre éphémère l’ancienne station Saint-Martin, fermée depuis 1939. Alors que sa sortie n’est prévue que pour le 30 mai, la Fox vous permet de vivre, à vous privilégier utilisateurs de la ligne 9, une expérience sans précédent puisque vous avez ainsi la possibilité de plonger en avant-première dans l’univers mystérieux du long-métrage.

La grotte recréée dans la station fantôme n’est autre que celle dans laquelle atterrit le vaisseau spatial Prometheus à bord duquel se trouve l’équipe de scientifiques voulant découvrir les origines de l’humanité.

Maëla Priolet