La hausse des PV de stationnement repoussée à 2018

Prévue pour 2016, la réforme qui permet aux maires de fixer eux-mêmes les tarifs des amendes de stationnement n'entrera en vigueur qu'après les élections présidentielles, en 2018.

0
1651
La hausse des PV de stationnement repoussée à 2018 ©SERGE POUZET/SIPA

Il n’y aura pas de hausse des PV de stationnement l’année prochaine. Selon les informations du journal Les Échos, la réforme votée en 2014 et prévue en 2016 sera finalement repoussée en 2018 après les présidentielles. Cette réforme de la gestion des amendes de stationnement a pour objectif de donner la possibilité aux maires de fixer eux-mêmes les montants des amendes afin qu’ils soient cohérents avec les prix du stationnement. Dans certaines villes, comme Paris, il est en effet plus économique pour un automobiliste de payer une amende que de payer le parcmètre toute la journée.

Très attendue par les élus locaux, cette réforme est un moyen pour eux de compenser la baisse des dotations de l’État aux collectivités. Mais ils devront toutefois attendre 2018 avant de pouvoir effectuer une hausse des PV.

Des problèmes techniques

La raison de ce report ? Des problèmes techniques. C’est en tout cas ce qu’invoque officiellement la mission interministérielle en charge de mettre en place le dispositif. Les systèmes informatiques de la future juridiction qui gèrera les recours ne seraient pas prêts pour 2016. « Les systèmes informatiques ne pourront pas être livrés avant octobre 2017. Nous voulons être prudents, il s’agit de gérer potentiellement des centaines de milliers de recours », explique au journal Les Échos Stéphane Rouvé, le préfet en charge de piloter la mise en œuvre de la réforme.

Mais pour le quotidien économique, repousser cette réforme impopulaire est plutôt un moyen pour le gouvernement de ne pas se mettre à dos les automobilistes avant les élections présidentielles de 2017.

Lire aussi : Ras-le-bol des PV… vérifiez vos droits !

Justine Dupuy