La passagère du Costa Concordia victime d’une fausse couche n’était pas enceinte !

Une passagère du Costa Concordia réclamait 1 million d’euros de dommages à la compagnie, suite à une prétendue fausse couche due au stress subi pendant l’évacuation du navire. Il s’avère que la jeune femme n’était ni enceinte, ni même à bord du bateau… Costa envisage de porter plainte.

0
2062
Costa Concordia - Crédit : Giorgio Fanciulli/AP ©Sipa

Le 6 février dernier, plusieurs journaux (dont Reponseatout.com) faisait écho de l’histoire émouvante d’une passagère enceinte du Costa Concordia, qui avait « soi-disant » perdu son bébé suite au naufrage. Cristina M. et son mari réclamaient 1 million d’euros de dommages et intérêts à la compagnie Costa, en Italie. Coup de théâtre : on apprend aujourd’hui que cette jeune femme n’était ni à bord du bateau… ni même enceinte !

La compagnie a pu vérifier, qu’effectivement, le couple ne figurait pas sur la liste des passagers du navire qui a heurté un rocher sur les côtes de l’île italienne de Giglio, le 13 janvier dernier. C’est elle qui, aujourd’hui, envisage de porter plainte contre ces imposteurs.

La compagnie Costa alertée par des journalistes

A trois reprises, l’émission de télévision italienne « Striscia la Notizia » avait évoqué le cas de cette jeune femme « enceinte de quatre mois », qui disait avoir fait une fausse couche à cause du stress subi pendant l’évacuation chaotique du paquebot. Les journalistes avaient tout de même mené l’enquête et s’étaient rapidement aperçus qu’il s’agissait d’un véritable coup monté. Cristina M. et son mari ne faisaient pas partie des passagers, d’ailleurs, ils témoignaient sous de fausses identités… Alertée, la compagnie Costa devrait aujourd’hui porter plainte. Tel est pris qui croyait prendre !

Julie Toury