La taille des pénis ne cesse de diminuer !

D'après une étude britannique, la taille des pénis a encore diminué. Mais cela a-t-il vraiment de l'importance ?

0
9567
La taille moyenne du pénis des Anglais est passée de 15,24 cm à 12,95 en dix ans ©ThinkStock

Fin 2012, nous apprenions que la taille de pénis des Français était inférieure à la moyenne. Si l’égo de ces messieurs en a pris un coup, celui des Anglais est également mis à mal dans une récente étude, publiée par le site anglais Theyfit (vendeur de préservatifs). On y apprend notamment qu’il y a encore dix ans, en Angleterre, la taille moyenne d’un pénis en érection était de 15,24 cm. En 2013, le sexe des Britanniques ne mesurerait plus « que » 12,95 cm.

L’enquête en soit ne permet pas une interprétation globale. En effet, l’étude n’a été menée qu’auprès de 20 000 Anglais. Cependant, elle vient confirmer d’autres données dévoilées en mars 2013, assurant qu’en soixante ans, la taille du pénis avait diminué d’un centimètre.

Réduction de la taille du pénis : quelles sont les causes ?

Les scientifiques ignorent pourquoi le sexe masculin a rétréci ces dernières années. Cependant, certaines substances, telles que les pesticides ou les phtalates, sont soupçonnées d’en être en partie responsables. L’exposition aux ondes génère également quelques interrogations. Des recherches complémentaires devraient être menées pour identifier clairement le problème.

La taille du sexe, ça compte ou pas ?

Mais pas de panique. Selon une récente étude, certes la taille du pénis compte, mais pas que ! Si une taille minimum, d’environ 7,6 cm, attirerait davantage les femmes, un pénis trop gros pourrait, au contraire, les faire fuir.

De plus, mise à part sur les plages naturistes, il est impossible de choisir son partenaire en fonction de la taille de son sexe. Ainsi, c’est bien l’allure d’un homme qui détermine si oui ou non une femme sera attiré par lui. Ouf !

Lire aussi : Pénis coincé dans la braguette : un accident aux conséquences parfois graves

Maxime Quéma