La taxation du gazole augmentera en 2016 et 2017

La taxation sur le gazole va bien augmenter dès l’année prochaine, soit d’un centime par litre en 2016 puis en 2017, tandis que celle sur l’essence sera réduite du même montant sur la même période, a annoncé Matignon mercredi 14 octobre.

0
1582
La taxation du gazole augmentera en 2016 et 2017 ©ShutterStock

L’avantage fiscal dont bénéficie le gazole par rapport à l’essence sera bientôt de l’histoire ancienne. À l’issue d’une réunion d’arbitrage réunissant, le Premier ministre Manuel Valls, Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, Michel Sapin, ministre des Finances, le gouvernement a annoncé mercredi 14 octobre qu’il augmentera les tarifs du gazole d’un centime par litre dès l’an prochain. Une nouvelle hausse s’effectuera ensuite en 2017. Dans le même temps, la fiscalité sur l’essence sera elle réduite du même montant.

« Diésélisation massive »

Matignon a ainsi annoncé dans un communiqué « le principe d’un rapprochement en 5 ans entre le prix du gazole et celui de l’essence », qui sera proposé au Parlement. L’objectif : en finir avec la « diésélisation massive du parc automobile, qui suscite une préoccupation légitime de nombreux Français quant à son impact sur la qualité de l’air » en mettant fin « traitement fiscal favorable » du gazole qui bénéficie d’une « taxation TTC inférieure de près de 20 centimes par litre par rapport à l’essence ».

La prime de conversion renforcée

Quant aux recettes dégagées, Matignon promet de les utiliser « pour financer l’allègement de la fiscalité locale des contribuables modestes, et notamment des retraités, conformément à ses objectifs de justice sociale, partagés par la majorité parlementaire ». De plus, pour encourager les Français à remplacer leur voiture diesel en essence, le gouvernement a décidé « de renforcer la prime à la conversion, en élargissant son assiette à tous les véhicules diesels de plus de 10 ans et en portant le montant de la prime d’achat de 500 euros à 1 000 euros ».

Lire aussi : Diesel : aussi néfaste que l’amiante

Justine Dupuy