La vie étudiante sera plus simple dès septembre

Les résultats du baccalauréat viennent d’être publiés, pourtant les bacheliers doivent déjà penser à la rentrée suivante. Pour les aider, le gouvernement a dévoilé la première version de son plan national de vie étudiante.

0
988
Pas d'augmentation des frais de scolarité en septembre 2015. ©ShutterStock

Alors que les résultats du baccalauréat sont publiés ce mardi 7 juillet, tous les bacheliers ne pourront pas célébrer leur réussite très longtemps. En effet, la plupart d’entre eux doivent déjà préparer leur rentrée universitaire ce qui peut se révéler très difficile. Mais le gouvernement souhaite leur simplifier la tâche. Il a dévoilé le 6 juillet les conclusions de la concertation pour l’élaboration du plan national de vie étudiante. Dès à présent, l’exécutif a confirmé le gel des frais de scolarité pour l’année universitaire 2015-2016.

54 mesures pour simplifier leurs démarches

Les propositions de cette consultation s’étendent sur 54 mesures pour faciliter le quotidien des étudiants. Elles se répartissent en quatre axes.

Le premier point n’est autre que la simplification des démarches administratives. Une des solutions proposées pour atteindre cet objectif est la mise en place d’un portail social unique : les formalités pour leur bourse, leur logement ou leur couverture maladie pourront se réaliser sur un seul site internet. La ministre espère également mettre en place d’ici septembre 2016 une carte étudiante européenne pour faciliter les démarches des élèves en échange.

Trois axes pour améliorer la vie des étudiants

Le deuxième axe du plan national de vie étudiante concerne l’amélioration des conditions de vie universitaire. Les membres de la consultation espèrent notamment aider les étudiants salariés. Pour cela, ils prévoient d’augmenter les offres d’emploi sur les campus ou de mettre en place des tranches horaires dédiées à ces élèves.

En plus de vouloir renforcer les politiques de santé déjà en place, les troisième et quatrième points souhaitent dynamiser la vie de campus des élèves du supérieur. Il est proposé, par exemple, d’étendre les horaires des bibliothèques.

Un plan qui ne fait pas l’unanimité ?

Même si ces mesures sont globalement satisfaisantes, elles ne font pas toutes l’unanimité. C’est le cas du gel des frais de scolarité. Cette décision ne prendrait pas en compte la situation financière de certaines universités. En effet, d’après un rapport des inspections générales des Finances, il faudrait augmenter les tarifs d’inscription en faculté pour alléger les coûts des campus les plus démunis.

Lire aussi :

Les logements étudiants coûteront moins cher

Erasmus + : quels sont les changements ?

Yuna Boudré