Lana del Rey a-t-elle honteusement plagié la chanteuse grecque Eleni Vitali ?

Depuis le 18 janvier, le web s’agite sur la troublante ressemblance entre le tube Video Games de Lana del Rey, et la chanson écrite en 1991 par une jeune grecque. Le buzz est d’autant amplifié qu’à l’émission de Le Grand Journal de Michel Denisot, la question dérangeante posée à l’étoile montante a été coupée au montage.

0
18118
Lana del Rey au Saturday Night Live le 14 janvier ©Sipa

C’est l’histoire d’une chanteuse, découverte et portée sur les plus hautes marches de la célébrité mondiale grâce à internet, et qui risque de redescendre de la même façon.  Lana del Rey, Elizabeth  Grant de son vrai nom, n’est-elle qu’une sombre voleuse de tube ? Réseaux sociaux et media tournent cette épineuse question dans tous les sens depuis que certains ont exhumé des archives de youtube la version d’une chanteuse grecque datant de 1991. Et il est vrai que la ressemblance est troublante : jugez par vous-mêmes les deux versions : 

La version grecque :


Et le clip fait et chanté par Lana del Rey:

La jeune chanteuse est décidément un OVNI dans le monde de la musique. C’est au printemps l’année dernière que sa popularité devient mondiale, et les internautes, mélomanes d’abord, se passent le mot autour de cette sirène du web. Vidéo Games, posté sur youtube est rapidement visionné par des millions de déjà fans. La chanteuse est adulée, on apprécie sa voix, le style de son clip home made, et sa bouche qui a fait tant couler d’encre. Pas un détracteur pour cette jeune fille, la vingtaine, dont la fraicheur plaît autant que sa présence dérange, un rien surnaturel, certains diront maniérée, avec une moue boudeuse d’adolescente, d’autres parlerons de malaise et de timidité dans un grand corps trop longiligne.
On pensait avoir trouvé la nouvelle star de la décennie, celle dont la gloire est née sur internet. Et patratas, d’un coup on doute. Invitée du Grand Journal de Michel Denisot lundi 30 janvier, la veille de la sortie officielle de son premier CD Born to die sous le nom Lana del Rey (elle avait déjà sorti un premier opus sous le nom de Lizzie Grant qui était complètement passé inaperçu) l’un des journalistes sur le plateau lui parle de la chanson grecque, elle dit ne pas connaître et se vexe. Rien n’apparaît à l’écran, la scène a été coupée au montage, mais dans l’interview qu’elle accorde ensuite au Parisien, elle raconte la scène.
Déjà, des critiques étaient apparues suite à sa prestation au Saturday Night Live du 14 janvier dernier. Ce dernier coup est dur à encaisser pour la chanteuse qui parlerait déjà de mettre fin à sa naissante carrière…
En tout cas, quel buzz pour Eleni Vitali !

La prestation de Lana del Rey au Saturday Night Live :

Eléonore Verdy