Le bagel va-t-il détrôner la pizza, le burger et le sandwich ?

Le petit pain rond troué d’origine ashkénaze est en passe de devenir l’un des quatre aliments les plus consommés en France.

0
1155
Le bagel va-t-il détrôner la pizza, le burger et le sandwich ? ©ShutterStock

Le bagel, qui peut se déguster froid ou chaud, va entrer dans le classement des aliments les plus appréciés des Français, après le burger, le sandwich et la pizza. « Dans les trois ans, le bagel va être dans les quatre grands produits consommés quotidiennement par les Français », souligne à l’AFP Bernard Boutboul, directeur du cabinet de conseil spécialiste de la restauration, Gira conseil.

Aujourd’hui, il n’est en effet pas rare de trouver ces pains à miches serrées. On les retrouve partout, dans les rayons des supermarchés, dans des restaurants ou bien chez les food trucks spécialisés qui envahissent depuis quelques années nos rues.

De 200 à 250 millions de bagels vendus en 2015

Devenu symbole culinaire de New York (on en trouve à tous les coins de rue), le bagel a traversé l’Atlantique pour séduire les Français. Son succès est tel que l’ « on prévoit 200 millions à 250 millions de bagels vendus en 2015 en France contre 100 millions en 2013, ajoute le directeur de Gira conseil, ça peut paraître peu mais il y a cinq ans le bagel était quasiment inexistant ».

Le bagel est une alternative au traditionnel sandwich jambon beurre et séduit de plus en plus de consommateurs. Il se révèle, dans l’esprit du public, être un produit plus sain et plus frais mais aussi plus « light ». Il reste toutefois un pain assez consistant ! Pour Bernard Boutboul, le succès du pain rond troué réside avant tout dans la fraîcheur et la variété des produits. « Les Français qui sont de gros amateurs de pain apprécient la possibilité de choisir leur pain ».

Les chaînes de restaurations proposant des bagels fleurissent en France à vitesse grand V. D’ici 2019, la chaîne « Bagelstein » prévoit d’ouvrir 60 restaurants.

Lire aussi : Nutrition : comment choisir son snack ? 

Marine Vautrin