Le bisphénol A, c’est fini !

Depuis le 1er janvier, le bisphénol A est interdit en France. Ce n'est pas pour autant qu'il n'est plus dans les rayons des supermarchés.

0
886
La production, l'importation et l'exportation de bisphénol A est interdite en France depuis le 1er janvier. ©ShutterStock

Depuis le temps que le gouvernement en parlait, c’est désormais chose faite. Depuis le 1er janvier, le bisphénol A (BPA) est interdit en France dans tous les contenants alimentaires. Cependant, il faudra patienter encore quelques semaines pour ne plus trouver de cannettes de soda ou de boîtes de conserve sans cette substance, le temps que les stocks produits soient écoulés.

Pourquoi le bisphénol A est-il banni ?

Depuis le début de l’année, la loi interdit la fabrication, l’importation, l’exportation et la mise sur le marché de tout conditionnement ou ustensile contenant du BPA en contact avec les aliments.

Si les autorités se battent depuis des années pour son interdiction, c’est parce que cette substance est considérée comme un « perturbateur endocrinien » pouvant troubler l’organisme humain et dérégler le système hormonal. Dans le pire des cas, le bisphénol A peut même provoquer des tumeurs. Et selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), l’exposition de la population au BPA est due à 80 % aux emballages alimentaires.

Depuis le 1er janvier 2013, le bisphénol A est déjà interdit dans les biberons et contenants alimentaires destinés aux nourrissons et enfants en bas âge.

Maxime Quéma