Le bitume devient lui aussi high tech

Avez-vous déjà songé à ce que vous aviez sous les pieds ? Sous les pavés la plage criait-on en mai 68. Mais sous le bitume, on trouve aujourd'hui bien des choses.

0
4191
Le bitume devient lui aussi high tech ©ThinkStock

Ne vous y trompez pas, sous son aspect banal et gris, le bitume de nos routes cache de véritables prouesses technologiques. Dernière nouveauté : le goudron qui réduit les distances de freinage. Mis au point par Eurovia, une filiale du groupe français Vinci, ce revêtement offre une diminution d’environ 40% de la distance nécessaire pour s’arrêter sur route mouillée. Concrètement, cela signifie qu’à 50 km/h, il ne faut plus que 9, 50 m pour s’arrêter contre 15 m sur un bitume classique. Pour arriver à une telle performance, Eurovia utilise un matériau très abrasif, ce qui signifie qu’il ne doit être installé que dans les zones à risques (virage serré, sortie d’autoroute, arrivée de péage…) sous peine d’user les pneus des automobiles beaucoup plus rapidement. Plus connu, puisque existant depuis une bonne dizaine d’années, le bitume qui absorbe l’eau. Utilisé sur autoroute, ce qu’on appelle l’enrobé drainant laisse passer l’eau et offre une surface quasiment sèche en toute occasion. Du côté de la qualité de vie, les revêtements ont aussi un rôle à jouer. Dans les zones résidentielles, on trouve de plus en plus de macadams qui absorbent les bruits de roulement qui découlent du contact entre la route et les pneus, et bientôt on risque de voir du bitume réduisant la pollution. En ajoutant un mélange de ciment et d’oxyde de titane, ce goudron, également conçu par Eurovia, devrait piéger l’oxyde d’azote issu des gaz d’échappement. Des premiers tests viennent de démarrer à Dinan dans les Côtes d’Armor pour valider l’efficacité de ce produit. Désormais, vous regarderez la route d’un autre œil !

La rédaction