Le contrôle technique à 1 euro, c’est possible

Le site Internet CTeasy.com propose à partir de ce mardi 12 janvier le contrôle technique pour seulement 1 euro. Une offre alléchante mais destinée à quelques automobilistes chanceux.

0
2255
Le contrôle technique à 1 euros, c’est possible ! ©GALLOPIN/SIPA

Passer chez le garagiste peut coûter cher. D’ailleurs en 2016, les automobilistes français devront mettre la main au portefeuille puisque les contrôles techniques reviendront en moyenne à 70 euros. Surfant sur la tendance du low-cost, le site internet CTeasy propose dès ce mardi 12 janvier un contrôle technique à 1 euro seulement.

Les huit premiers automobilistes

Malheureusement, comme le rapporte Europe 1, le contrôle technique à 1 euro n’est pas pour tout le monde. Chaque mois, seuls huit automobilistes pourront décrocher ce précieux sésame, par centre agréé et partenaire du site (150 centres dans toute la France). Il faudra être alors très rapide. Premiers arrivés, premiers servis. Les autres pourront tout de même profiter des prix cassés allant de -30% jusqu’à -50%. Des offres promotionnelles qui valent le coup.

Remplir les heures creuses

Ces offres low-cost auront pour objectif de remplir les heures creuses des centres, les heures où la fréquentation est faible. Ainsi, afin de bénéficier d’un tarif attractif, il ne faudra pas être surpris s’il on vous propose de venir passer votre contrôle technique en plein après-midi  ou encore très tôt le matin. Quant à la contre-visite obligatoire, elle n’est pas inclue dans l’offre mais peut être achetée d’avance pour 7 euros supplémentaires.

Pour rappel, le premier contrôle technique doit s’effectuer dans les six mois précédent la date du quatrième anniversaire de la première mise en circulation de votre véhicule. Les suivants doivent être effectués tous les deux ans. Si vous roulez sans avoir effectué de contrôle technique, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros. Dans ce cas, vaut mieux débourser quelques euros pour éviter de payer cette note très salée.

Lire aussi : Automobile : coup de frein sur les dépenses

Justine Dupuy