Le grand requin blanc peut vivre plus de 70 ans

Les grands requins blancs vivraient trois fois plus longtemps qu’on ne le pensait jusqu’à présent. Selon une récente étude américaine, ils pourraient vivre au-delà de 70 ans.

0
11038
Mieux connaître les caractéristiques du grand requin blanc peut aider les chercheurs à améliorer sa conservation, indiquent les auteurs de ces travaux. - crédit photo : cdelacy ©ThinkStock

Des scientifiques viennent de faire une étonnante découverte sur le grand requin blanc. Selon une étude américaine publiée le 8 janvier dans la revue Plos One, le squale aurait une espérance de vie de plus de 70 ans. Soit trois fois plus que ce que les chercheurs pensaient jusqu’à maintenant.

Un grand requin blanc âgé de 73 ans

Ces travaux ont été réalisés par une équipe de l’Institut océanographique de Woods Hole, situé sur la presqu’île de Cape Cod (côte Est des États-Unis). Les scientifiques ont analysé les vertèbres de huit grands requins blancs (quatre mâles et quatre femelles), capturés dans le nord-ouest de l’océan Atlantique entre 1967 et 2010. Au départ, ils recherchaient dans les os des squales la trace de résidus nucléaires dus à des tests menés dans les années cinquante et soixante. Et c’est par hasard qu’ils ont découvert que le plus vieux des mâles était âgé de 73 ans et la plus vieille des femelles de 40 ans. « Nos résultats aboutissent à un allongement très important de la longévité et de l’âge maximal des requins blancs par rapport aux études antérieures », précise Li Ling Hamady, l’une des auteurs de l’étude (AFP).

Âge des requins : les scientifiques utilisaient la mauvaise méthode

Jusqu’ici, les chercheurs se concentraient sur les marques concentriques des os de requins pour évaluer leur âge (une marque = un an). Ainsi, ils pensaient que les requins avaient une espérance de vie d’environ 20 ans. Les requins blancs les plus âgés observés atteignaient l’âge de 22 ans avec cette méthode. Ils ont été identifiés dans le sud-ouest de l’océan Pacifique. Plus récemment, un spécimen supposé de 23 ans avait été repéré dans l’ouest de l’océan Indien.

> Lire aussi : En Australie, les requins tweetent

Mieux connaître les caractéristiques de l’animal peut aider les chercheurs à améliorer sa conservation, indiquent les auteurs de ces travaux. Pour rappel, le grand requin blanc est une espèce menacée. Considéré à tort comme un mangeur d’hommes, il ne nourrit essentiellement de poissons et de tortues de mer.

> Lire aussi : Ils inventent la combinaison de surf anti-requins !

Damien Rigat