Le Mont-Blanc a perdu 42 centimètres en 2 ans

Le verdict de l'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN)est clair : le Mont-Blanc a perdu 42 centimètres en deux ans. Il culmine désormais à 4 810,02 mètres.

0
3286
Le Mont-Blanc culmine désormais à 4 810,02 mètres d'altitude ©ThinkStock

Comparé à l’Everest, le Mont-Blanc n’est qu’un vulgaire monticule rocheux. Et les choses ne vont pas en s’améliorant puisque d’après l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), la montagne la plus haute d’Europe a perdu 42 centimètres depuis 2011. Désormais, le Mont-Blanc ne culmine plus qu’à 4 810,02 mètres.

La hauteur du Mont-Blanc varie au gré du vent

Mais pourquoi cette montagne a-t-elle rétréci ? Comme l’explique les scientifiques, le célèbre mont ne s’est ni érodé, ni affaissé. En réalité, son altitude varie au gré du vent et des précipitations. Plus la pluie est forte et le vent est faible, plus la neige s’accumule au sommet du mont, faisant grossir la calotte glaciaire qui recouvre le pic rocheux – qui lui culmine à 4 792 mètres. Ainsi, il arrive parfois que l’altitude du Mont-Blanc augmente. En 2011, les géomètres-experts de Haute-Savoie ont calculé que le sommet s’élevait à 4 810,44 mètres. En 2003, son altitude était pourtant de 4 808 mètres, puis de 4 811 mètres en 2007.

La mesure de l’IGN est néanmoins la seule à faire foi. Elle « est obtenue par un calcul relatif basé sur une dizaine de stations GPS de l’IGN (…) situées à moins de 200 km du Mont Blanc, qui enregistrent des mesures 24 heures sur 24 », explique l’institut dans un communiqué. « Le calcul est affiné grâce aux données ultra précises sur les orbites des satellites GPS fournies par l’IGS (communauté d’organismes exploitant les données GPS). (…) Enfin, l’altitude exacte du point culminant de la chaîne des Alpes est donnée grâce à un programme développé à l’IGN à partir d’un logiciel de l’université de Berne (Suisse), un des rares logiciels scientifiques permettant d’atteindre une précision centimétrique en toutes circonstances », précise-t-il.

Mathilde Bourge