Le nouveau monospace low cost de Renault créé la polémique

Les familles nombreuses n'auront bientôt plus à se ruiner pour se déplacer : Renault annonce l'arrivée prochaine du Lodgy, le premier monospace à bas coût. Mais celui-ci, fabriqué au Maroc, déclenche déjà la polémique.

0
4740
Crédit : Dacia / Lodgy ©DR

Le PDG de Renault Carlos Ghosn et le roi du Maroc Mohammed VI inaugurent ce jeudi une usine flambant neuf à Tanger où sera fabriqué un tout nouveau monospace. Sa particularité ? Ce véhicule familial sera vendu à partir de 10 000-12 000 euros, selon les estimations, soit deux fois moins que le Renault Scenic ou le Volkswagen Touran. Le Lodgy vient ainsi compléter la gamme Dacia, la marque à bas coût appartenant à Renault, aux côtés de la berline Logan, la citadine Sandero et le 4X4 Duster. Dacia n’a pas encore détaillé les caractéristiques techniques de son dernier-né. On sait pour l’instant qu’il sera disponible en cinq ou sept places. Les autres informations seront divulguées au prochain salon de l’automobile de Genève, en Suisse, qui se tiendra au mois de mars prochain.

Renault produira le Lodgia au Maroc

Avec ses véhicules low cost, la marque au losange espère séduire les familles qui, jusqu’ici, n’envisageaient pas d’acheter du neuf. Seul hic : pour pouvoir proposer des petits prix, Renault se voit obligé de réduire ses coûts de production. Lorsqu’il a annoncé que son monospace serait fabriqué de l’autre côté de la Méditerranée, au Maroc précisément, où les coûts salariaux sont plus de quatre fois inférieurs au salaire minimum français, Carlos Ghosn s’est attiré les foudres des politiques français. Nicolas Dupont-Aignan, candidat souverainiste à la Présidentielle, accuse le PDG d’être un « déserteur de l’économie ». Effectivement, en plein débat sur la relocalisation et l’apologie du « made in France », Renault fait figure de mauvais élève.

Julie Toury