Le retour de la légende du train Nazi rempli d’or

Deux hommes affirment avoir localisé une vieille rame d’un train blindé dans le Sud-Ouest de la Pologne. Cette possible découverte relance la légende du train nazi rempli d’or.

0
1325
L’information, que l’un des avocats, Me Jaroslaw Chmielewski, dit « considérer comme très crédible » porte sur une rame de 120 à 150 m de long. ©Everett Historical / Shutterstock.com

Il y a une légende qui dit que les Nazis ont substitué aux populations bijoux, or et tableaux précieux, qu’ils ont ensuite cachés dans des trains, avant que ceux-ci ne disparaissent dans les Sudètes (région d’Europe Centrale) à la fin de la guerre. Et aujourd’hui, deux hommes affirment avoir retrouvé l’une de ses rames « remplie d’or ».

« Nous avons reçu une lettre d’un bureau d’avocats [dans laquelle] deux hommes déclarent avoir identifié l’endroit où git une rame d’un train, probablement blindé », explique Arkadiusz Grudzien, porte-parole de la mairie de Walbrzych, en Pologne. Si les hommes ne précisent rien sur la localisation exacte de ce trésor, ils réclament néanmoins 10 % de la valeur de la découverte.

Sceptique, mais pas totalement impossible

Selon Reuters, « la zone n’a jamais été explorée jusqu’à présent ». L’information, que l’un des avocats, Me Jaroslaw Chmielewski, dit « considérer comme très crédible » porte sur une rame de 120 à 150 m de long. Il existe en effet plusieurs légendes autour de ce site qui abrite des galeries souterraines secrètes près de Walbrzych, où les Nazis auraient dissimulé des trésors du Troisième Reich. Un site devenu célèbre, où les touristes et chasseurs de trésors se retrouvent et se confondent.

Pour l’avocat, si les deux hommes se disent quelque peu « sceptiques quant à la question de savoir s’il s’agit du célèbre train » nazi, on ne peut pas complètement exclure cette hypothèse. Toujours selon l’agence de presse qui rapporte les propos d’un officiel, « les avocats, l’armée, la police et les pompiers » s’occupent de résoudre le mystère.

Laurie Ferrère