Le tour de lit, un danger mortel pour les bébés

Une étude américaine révèle que le tour de lit, utilisé autour du berceau pour protéger la tête des bébés des chocs, seraient dangereux, voire mortels. Il serait l'une des plus grandes causes de mort inattendue du nourrisson.

0
2975
Le tour de lit dangereux pour les bébés ©ShutterStock

Pensant bien faire, nombreux sont les parents à installer un tour de lit pour protéger la tête des nouveau-nés des chocs éventuels contre les barreaux. Pourtant, cet accessoire se révèle dangereux, voire mortel. Selon une étude américaine, publiée mercredi 25 novembre dans le Journal of Pediatrics, le tour de lit augmente le risque de mortalité infantile, car le bébé peut s’étouffer avec. « Ils sont beaucoup plus dangereux qu’on ne l’avait imaginé », souligne le Dr Bradeley Tach, coauteur de l’étude. 

Des décès qui auraient pu être évités

C’est en analysant les données sur les décès infantiles (certificats, autopsies, dossiers d’enquêtes), signalés entre 1985 et 2012, que les scientifiques ont constaté que 48 bébés (âgés environ de 4 mois et demi) sont décédés à cause d’un tour de lit. Et que 146 enfants avaient été soignés de toute urgence car ils avaient été victimes de suffocation ou d’étranglement à cause d’un tour de lit. Parmi ces 48 décès, les chercheurs affirment que 32 auraient pu être évités si un tour de lit n’avait pas été installé dans le berceau. 

Comme l’explique Pourquoi Docteur, « la plupart des nourrissons sont morts de suffocation parce que leur nez et leur bouche étaient recouverts par le tour de lit ou qu’ils étaient coincés entre le matelas et le tour de lit ou encore parce qu’ils ont été écrasés par leur jumeau dormant dans le même lit. » 

Selon l’étude, entre 2006 et 2012, les décès liés à un tour de lit auraient triplé aux États-Unis. Mais ces chiffres pourraient être sous-estimés, car le tour de lit n’est pas toujours pris en compte comme étant la cause directe de la mort d’un nourrisson.

Face à ce constat alarmant, les chercheurs demandent l’interdiction pure et simple des tours de lit.

Lire aussi : Un bébé sur dix s’endort avec un casque ou des écouteurs

Justine Dupuy