Le tour du monde pour 1 euro

Deux amis européens viennent de relever un pari fou : réaliser le tour du monde les poches vides en seulement 80 jours. Coup de projecteur sur une incroyable aventure.

0
1313
Faire le tour du monde en seulement 80 jours, tel est le défi que se sont lancé ces deux amoureux d'aventure. ©Sipa

Traverser les océans et faire le tour du monde en seulement 80 jours, tel est le défi que se sont lancé deux amoureux d’aventure. Pakistan, Malaisie, Maroc… De Paris aux États-Unis, en passant par l’Asie, le duo d’Optimistic Traveler a parcouru 47 000 kilomètres et traversé 19 pays différents. Le départ a eu lieu le 9 septembre à Paris et ils sont arrivés deux jours à l’avance. Sans argent en poche, ils ont fait de la générosité des personnes rencontrées d’un bout à l’autre de la planète le moteur de leur périple.

Mais qui sont donc ces champions qui ont osé voler la vedette à Jules Verne et à son célèbre Tour du monde en quatre-vingts jours ? Muammer Yilmaz, photographe strasbourgeois de 38 ans, et Milan Bihlmann, Berlinois de 27 ans, tous deux passionnés de voyage, se sont rencontrés il y a quatre ans lors d’un couchsurfing à Berlin. Ils ont alors décidé de faire le tour de la Terre pour prouver « que le monde [était] bon ».

Tour de monde : sans le sou mais beaucoup d’énergie à dépenser

« We are Optimistic Travelers ». C’est ainsi que se définissent les deux grands amis. Nourris, logés, blanchis, ils juraient ce matin au micro de RTL n’avoir jamais rien dépensé : « Tout est basé sur la générosité du monde ». Tant l’aide du clochard que celle du milliardaire leur a été utile, démontrant ainsi que la bonté n’est ni une question d’argent, de frontière ou de religion.

Mais le chemin n’a pas toujours été rose pour les aventuriers. Au cours de leur voyage, ils ont parfois dû dormir dehors et ont été entièrement privés d’eau pendant deux jours. Mais leur périple s’est achevé sur une note positive. À leur arrivée, ils ont passé la nuit chez une de leurs inspirations, Antoine de Maximy, présentateur de l’émission « J’irai dormir chez vous » (France 5).

Un message d’optimisme comme cadeau souvenir

Le sourire gravé sur les lèvres, c’est un message d’optimisme que les jeunes hommes transportent partout où ils passent. Après cette folle aventure, ils ont décidé de lancer une campagne de levée de fonds pour soutenir l’ONG Haïti Care dédiée à l’éducation des enfants.

Pour tous ceux qui voudraient eux aussi parcourir le monde, on retiendra ces quelques prérequis : être débrouillard, sociable et de préférence européen (pour faciliter l’octroi des visas).

Lire aussi :

Asie, Australie, Amérique latine… Ils ont fait le tour du monde !

Congé sabbatique, mode d’emploi

Marie-José Weigel