Le vélo, ça tue la libido !

La pratique du vélo chez la femme réduirait les sensations génitales féminines. Connu pour baisser le niveau de performance sexuel des hommes, le vélo n’est décidément pas l’ami des parties de jambes en l’air !

0
18790
Le vélo n'est pas toujours bon pour la libido ©ThinkStock

Si vous aviez prévu de grandes balades à vélo cet été, notez bien ce qui suit : la pratique du vélo chez la femme réduirait de manière significative la sensibilité du vagin. Une récente étude américaine vient en effet de publier cette terrible information : les pressions de la selle exercées sur le périnée diminueraient les sensations dans la plupart des cas, et engourdiraient même les lèvres en cas de selle trop basse par rapport au guidon. La position du corps sur le vélo serait également déterminante : ainsi, évitez le style grand coureur penchée en avant sur le guidon.

Pour arriver à ces conclusions, une douzaine de chercheurs et médecins spécialisés en obstétrique, uro-gynécologie et chirurgie réparatrice de la région pelvienne de l’université de Yale aux USA ont demandé à 48 pratiquantes régulières de vélo de se prêter à une batterie de tests avec leur propre vélo. Cela a aussi permis de déterminer l’élément le plus nocif sexuellement parlant du vélo, et c’est bien évidemment la selle qui est pointée du doigt.

Pour diminuer l’effet « baisse de libido », il s’agit ainsi de privilégier les selles qui n’écrasent pas le périnée, sans « pointe à l’avant » et qui épousent les formes. Mesdames, prenez donc un peu plus de temps à bien tester votre vélo chez le loueur avant de partir en grandes virées à vélo cet été…

Hélène Demazures