Lecture et sommeil préservent la santé mentale des seniors

Les seniors qui dorment de manière raisonnable et qui s'adonnent régulièrement à des activités intellectuelles, comme la lecture, auraient une meilleure santé mentale.

0
4275
Les seniors observés pendant l'étude qui admettaient ne pas lire du tout étaient 3,7 fois plus susceptibles de développer un trouble cognitif par rapport aux grands lecteurs. ©ShutterStock

Des chercheurs de l’université Cardenal Herrera de Valence ont étudié le mode de vie de 245 seniors, âgés de 65 ans et plus. Ils ont remarqué que les personnes qui dormaient trop ou pas assez ou qui ne pratiquaient aucune activité mentalement stimulante avaient plus de risque de développer des troubles cognitifs. Les résultats de leurs travaux sont parus fin avril dans la revue Revista de Investigacion Clinica.

Seniors : les accros de lecture ont moins de risque de développer un trouble

Sur l’ensemble des seniors ayant accepté de participer à l’étude, 12 % des individus étaient atteints de troubles cognitifs, symptômes de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démences. Les personnes observées qui dormaient plus de huit heures ou moins de six heures par nuit présentaient 2,6 fois plus de risque de développer des troubles cérébraux par rapport à celles qui dormaient entre six et huit heures chaque jour. Autre constat : pour vieillir en bonne santé, il est conseillé de pratiquer régulièrement une activité cérébrale. Les témoins qui admettaient ne pas lire du tout étaient 3,7 fois plus susceptibles de présenter un trouble par rapport aux grands lecteurs. Les personnes qui lisaient de manière occasionnelle voyaient quant à elles leur risque se multiplier par 2,5.

Les auteurs de l’étude rappellent qu’environ 35,6 millions de personnes à travers le monde sont concernées par le déclin cérébral. Selon le World Alzheimer Report, ce chiffre pourrait dépasser les 100 millions d’ici 2050.

Sur le même thème :

Lire aussi : L’alcool accélère le déclin de la mémoire

Lire aussi : Un comprimé pour booster la mémoire des seniors

Damien Rigat