Les bandes réfléchissantes bientôt obligatoires sur les cartables ?

Chaque mois, sept enfants sont victimes d’accidents de la route, souvent sur le chemin de l’école. Face à ce constat terrible, la Prévention routière lance un appel à la mobilisation pour endiguer cette mortalité. Et parmi les mesures proposées, elle souhaite rendre obligatoires les bandes fluo sur les cartables.

0
960
Les bandes réfléchissantes bientôt obligatoires sur les cartables ? ©ShutterStock

Le bilan est terrible. En 2015, 86 enfants de moins de 12 ans ont été tués sur les routes de France. Ce qui correspond à sept enfants victimes d’accidents par mois. Quant aux blessés, le constat est tout aussi triste : 4 295 enfants blessés et hospitalisés, soit 12 enfants par jour. Et ces accidents ont souvent lieu sur le chemin de l’école, en traversant des routes mal éclairées. Leur petite taille ne leur permet pas de voir les voitures aussi bien que les adultes. Ils sont aussi moins visibles des automobilistes car ils peuvent être masqués par les véhicules stationnés. 

Les enfants visibles à 150 mètres

Pour endiguer cette mortalité, la Prévention routière vient de publier un manifeste baptisé « Zéro enfant tué sur nos routes », dans lequel elle préconise un certain nombre de mesures, dont le port obligatoire de bandes réfléchissantes sur l’ensemble des cartables et sacs à dos scolaires. En hiver, une fois la nuit tombée, les enfants seront alors visibles à 150 mètres au lieu de 30 mètres. « Avec une loi, les dispositifs de sécurité seraient généralisés, assez grands et surtout bien placés devant, sur le côté et derrière », explique au Parisien Anne Lavaud, la présidente de l’association Prévention routière.

L’exemple de l’Allemagne

Cette réglementation s’inspire du modèle allemand où 20% de la surface des sacs scolaires sont recouverts de bandes réfléchissantes. Un dispositif qui s’avère efficace puisque outre-Rhin, il y a proportionnellement moins d’enfants tués sur les routes qu’en France.

Aménagement sécurisé de tous les passages piétons

Outre les bandes fluo sur les sacs scolaires, la Prévention routière réclame également l’aménagement sécurisé de tous les passages piétons avec un zébra et une ligne d’arrêt un mètre avant le passage, la limitation de vitesse à 30 km/h sur l’ensemble des zones de vie : gymnases, écoles, conservatoires, parcs et jardins publics, lotissements… Mais aussi la généralisation des systèmes anticollision piéton sur l’ensemble des véhicules neufs et un taux de TVA à 5,5% pour les sièges auto contre 20% aujourd’hui.

Lire aussi : 

Deux enfants sur trois sont toujours mal attachés en voiture

Sécurité routière : 12 réflexes à adopter d’urgence

Marine Vautrin