Les Chinois inventent l’e-baguette

Ce ne sera ni cigarette ni lunettes pour les Chinois, mais baguette. L’entreprise Baidu dévoile un prototype de baguettes intelligentes, capables de détecter si des substances toxiques sont présentes dans les assiettes.

0
1979
©ShutterStock

Si son utilisation s’avère souvent fastidieuse pour les débutants, les couverts de table asiatiques, les baguettes, sont très utilisées partout en Occident. Et elles risquent de susciter encore plus d’intérêt.

Détecter les risques alimentaires

La société chinoise Baidu, équivalent de Google, a présenté mercredi 3 septembre des baguettes intelligentes. Les E-baguettes, baptisées « Baidu Kuaisou » permettent de détecter certaines substances toxiques dans la nourriture de ceux qui mangent. Comme par exemple « connaître l’origine de l’huile, de l’eau et d’autres aliments, de savoir qu’ils sont périmés et quelles sortes de nutriments ils contiennent » explique Robin Li, PDG de Baidu.

Comme presque tous les objets intelligents aujourd’hui, les baguettes fonctionnent grâce à une application mobile. Les données concernant les aliments sont envoyés sur le téléphone portable de l’utilisateur, et un témoin lumineux sur la baguette s’éclaire si un risque alimentaire a été détecté.

Une envie de rassurer les consommateurs

Baidu, qui a affirmé lors de cette présentation que les « Baidu Kuaisou » seront bientôt commercialisées, voit déjà plus loin et souhaite améliorer leur performance comme connaitre la température de l’aliment, le nombre de calories ou encore l’acidité.

Si aucun prix ni aucune date de sortie n’ont été annoncés pour l’instant, ces baguettes risquent bien de trouver son public parmi des consommateurs qui ont besoin d’être rassurés. La Chine est depuis quelques années secouée par des scandales alimentaires : lait contaminé ou viande de renard présentée comme bœuf. Le dernier scandale date d’il y a deux ans, de l’huile usagée était revendue dans les restaurants.

Laurie Ferrère