Les éléphants vivraient en Europe si l’homme n’avait jamais existé

Comment serait la Terre sans les hommes ? Des chercheurs de l’Université d’Aarhus au Danemark se sont posés la question. Résultats : les grands mammifères seraient plus nombreux et diversifiés.

0
989
Les éléphants vivraient en Europe si l’homme n’avait jamais existé ©ShutterStock

Nous somme un peu plus de 7 milliards sur Terre et 4,41 naissances ont lieu chaque seconde. Des chiffres qui donnent en effet le tournis. Imaginez un instant si la Terre n’était pas peuplée par l’homme mais que par les animaux ? Comment serait notre planète si l’homo sapiens n’avait jamais existé ? C’est ce qu’ont essayé de savoir des chercheurs Danois. Pour répondre à cette épineuse question, ces derniers se sont focalisés uniquement sur les grands mammifères de plus de 45 kilos. Le résultat : ces animaux seraient incroyablement plus nombreux et diversifiés. La Terre serait ainsi une grande réserve naturelle.

Rien d’étonnant jusqu’ici, mais la suite est surprenante.

Des éléphants en Europe

Dans ce monde sans humain, l’Europe du Nord serait peuplée d’éléphants mais aussi de rhinocéros. Si vous pensez que c’est à cause du climat, détrompez-vous. « La raison pour laquelle si de nombreux safaris ciblent l’Afrique n’est pas parce que ce continent est anormalement riche en gros mammifères. Au contraire, cela montre qu’il s’agit d’un des seuls endroits où les activités humaines n’ont pas encore éliminé la plupart des gros animaux », explique ainsi Søren Faurby, l’un des auteurs de l’étude. « L’Europe du Nord est loin d’être le seul endroit où l’humain a réduit la diversité des mammifères. C’est un phénomène mondial », ajoute Jean-Paul Svenning, un autre coauteur.

L’humanité fautive

Les chercheurs Danois soulignent le fait qu’aujourd’hui, les refuges de ces espèces, c’est-à-dire des endroits à la plus grande biodiversité, sont ceux les mieux préservés de l’homme, comme les régions montagneuses. « Ce n’est pas pour des raisons purement naturelles que la biodiversité est riche dans les montagnes, c’est plutôt parce qu’elles ont agi comme un refuge. Les grands mammifères y sont moins chassés et leur habitat est préservé. » C’est le cas de l’ours brun d’Europe. S’il habite dans ces régions, c’est parce qu’il a été exterminé des zones de plus basse altitude, beaucoup plus peuplées.

 

Lire aussi :

Pourquoi la Lune ressemble tant à la Terre ? 

Un immense océan coincé sous la Terre ?

 

Marine Vautrin