Les entretiens d’embauche sont-ils inutiles ?

Les entretiens d’embauche seraient « dépourvus de tout intérêt ». C’est ce que considère un chercheur de l’université du Michigan. Selon lui, ces rendez-vous ne permettent pas de juger le potentiel d’un candidat sur le long terme.

0
3330
Les entretiens d’embauche sont-ils inutiles ? ©ShutterStock

Pour les personnes en quête d’un emploi, les entretiens d’embauche sont les épreuves les plus redoutées. Pour les employeurs, ces rendez-vous individuels sont essentiels pour cerner les aptitudes professionnelles du candidat, son tempérament, etc. Pourtant, ces entretiens seraient inutiles. C’est en tout cas ce qu’affirme Richard Nisbett, professeur de psychologue, co-directeur du programme Culture et Cognition de l’Université du Michigan et auteur du livre « Mindware Tools for Smart Thinking », dans une tribune au quotidien The Guardian, rapportée par Slate.

Selon lui, les entretiens ne permettent pas de juger le vrai potentiel d’une personne. « D’innombrables études montrent à quel point un entretien non structuré de 30 minutes est pratiquement dépourvu de tout intérêt quand il s’agit de prédire la performance d’un candidat sur le long terme, quels que soient les critères qui ont été examinés. Vous avez à peine plus de chances de choisir le meilleur candidat via ces entretiens qu’en jouant à pile ou face », explique-t-il.

« Ne pas faire d’entretien du tout »

Concrètement, le côté subjectif d’une conversation en tête à tête biaise fortement le résultat de l’entretien et l’appréciation des candidats. En effet, une personne sûre d’elle mais peu qualifiée paraît meilleure aux yeux du recruteur, qu’une personne plus compétente mais stressée. « Une entrevue représente un très petit échantillon du comportement global du candidat, tandis que les références résument un grand nombre de facettes de ce comportement ». Les recruteurs devraient donc se fier aux CV et aux lettres de recommandation, plutôt que de parier sur l’entretien d’embauche. Cela permettrait d’obtenir 65 à 75 % de chances de recruter le meilleur candidat.

Richard Nisbett va même plus loin en affirmant qu’il « ne faut pas faire d’entretien du tout » ou bien de les effectuer et les élaborer avec un protocole, à l’aide d’un professionnel. « Ce genre de protocole est plus compliqué à mettre en place que ce que l’on pourrait penser. Mais ça peut vraiment payer. »

Pas sûr que les recruteurs délaissent les entretiens d’embauche. Il faut l’avouer, ces rendez-vous permettent souvent de déjouer les petits malins qui gonflent grossièrement leur CV.

Lire aussi : 

Comment décrocher un job à coup sûr ? 

CV et entretien d’embauche : quels sont vos droits ?

Justine Dupuy