Les insectes sont-ils l’alimentation du futur ?

La FAO, l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, publie ce lundi une étude sur les avantages que représentent les insectes pour notre alimentation. Riches en protéines et en minéraux, leur élevage est écologique.

0
4653
Deux milliards de personnes dans le monde consomment déjà des insectes. ©ThinkStock

Alors que l’émission de télé-réalité Koh-lanta est dans la tourmente, sa traditionnelle épreuve des insectes pourrait bien devenir à la mode. Selon la FAO, l’organisme pour l’alimentation et l’agriculture rattaché à l’ONU, les insectes devraient être plus consommés dans les années à venir. D’après son étude publiée ce lundi, il faut en tout cas encourager l’élevage à grande échelle des insectes.

Insectes : une alimentation très nutritive

Pour la directrice du département des politiques économiques des forêts, Eva Ursula Müller, ils constituent une « source majeure et facilement accessible d’aliments nutritifs et riches en protéines issus des forêts ».

Le potentiel alimentaire des insectes est sous-exploité. Notre dégoût pour eux nous empêche de les prendre en compte dans les plans de lutte contre la faim. Ce serait pourtant une bonne solution pour pallier au manque de nourriture.

Insectes : un élevage écologique et économique

D’autre part, les insectes ont besoin de peu pour grandir et rejettent très peu de méthane, d’ammonium et autres gaz à effet de serre dégagés par le fumier. Leur élevage n’est donc pas polluant, reste économique et peut créer des emplois et des sources de revenu.

Au moins deux milliards de personnes dans le monde consomment déjà des insectes. Plus de 900 espèces sont comestibles dont les scolythes, les chenilles, les abeilles, les guêpes, les fourmis, les sauterelles et les criquets. En 2030, 9 milliards de personnes manqueront de nourriture, sans compter les animaux d’élevage.

> Lire aussi : Le thé d’excréments d’insectes et ses vertus

Charlotte Loisy