Les passagers du Costa Allegra sains et saufs

Un chalutier français est parvenu à remorquer le Costa Allegra, à la dérive au large des Seychelles, cette nuit. Tous les passagers et membres d'équipage sont sains et saufs.

0
1626
photo non datée du Costa Allegra - Crédit : AP ©Sipa

Début d’année noire pour la compagnie Costa Croisières. Un mois et demi à peine après le naufrage du Costa Concordia, coûtant la vie à 32 personnes, un autre de ses paquebots, le Costa Allegra, est parti à la dérive, hier, au large des Seychelles. Un incendie s’était déclaré dans la matinée à bord. Il a rapidement été maîtrisé mais a entraîné une coupure d’électricité et l’arrêt des moteurs. Les passagers ont été rassemblés aux points d’urgence situés sur les ponts supérieurs du bateau, en attendant l’arrivée des secours. « On leur fournit du pain, de l’eau. La situation est tranquille », a tenu à rassurer le commandant de bord Giorgio Moretti par contact radio.

Les passagers bien protégés avant l’arrivée des secours

Le capitaine du Costa Allegra, Giorgio Moretti, a tout de suite indiqué la présence de neuf militaires italiens à bord du bateau en mission « anti-piraterie », « en raison de la zone dans laquelle le bateau opère », autrement dit l’océan Indien, où les attaques de pirates sont fréquentes. « Il n’y a pas de risque de piraterie, mais l’on n’est jamais sûr à 100 % », a déclaré le directeur des opérations maritimes de Costa Croisières, lors d’une conférence téléphonique avec la presse. Les gardes-côtes italiens se sont chargées de prévenir les autorités des Seychelles, lesquelles « ont la compétence territoriale pour les opérations de secours ». un avion a ainsi été envoyé pour survoler le paquebot en détresse.

Le cauchemar a pris fin cette nuit lorsqu’un chalutier français est venu secourir le Costa Allegra. « Les garde-côtes des Seychelles peuvent confirmer qu’un chalutier français a atteint la zone cette nuit et remorque le navire jusqu’à l’île Desroches », située à 240 km au sud-ouest de Mahé, la capitale des Seychelles, nous apprend un communiqué. De quoi rassurer les familles des 636 passagers, de 25 nationalités différentes (essentiellement des Italiens, des Français et des Autrichiens) et celles des 413 membres d’équipage qui se trouvent à bord.

Thomas Levy