Les portiques de sécurité bientôt testés dans une gare SNCF

La ministre de tutelle des Transports, Ségolène Royal, a indiqué ce mercredi 18 novembre qu’une gare sera choisie dans les prochains jours pour expérimenter l’installation de portiques de sécurité sur les lignes TGV nationales.

0
1015
Les portiques de sécurité bientôt testés dans un gare SNCF ©hans engbers / Shutterstock.com

Après les attentats de Paris, la question de la sécurité dans les transports se pose à nouveau. La ministre de tutelle des Transports, Ségolène Royale, a indiqué ce mercredi 18 novembre sur France 2 l’expérimentation de portiques de sécurité dans une gare qui permettra de contrôler l’accès aux TGV nationaux. Cette gare sera choisie « très rapidement », a-t-elle annoncé.

« Expérimentation grandeur nature »

« Ce que nous envisageons, c’est une expérimentation grandeur nature dans une gare où toutes les lignes TGV seraient équipées de portiques pour évaluer les besoins en termes de personnels, en termes de fonctionnement et ensuite cette expérimentation sera étendue ». La ministre a également ajouté qu’elle attendait un rapport technique dans « les prochaines heures pour savoir comment le dispositif peut s’installer rapidement ».

Pour les lignes Thalys qui relient notamment la France, la Belgique et les Pays-Bas « la commande des travaux sur les portiques sera en cours dans les jours qui viennent », a aussi ajouté la ministre. Après l’attentat raté dans un Thalys en août dernier, Ségolène Royal avait déjà préconisé l’idée des portiques de sécurité pour contrôler les passagers des trains internationaux.

Pour les trains régionaux et Intercités, elle a également estimé qu’il fallait réfléchir à l’installation de portillons. « Puisque ça se fait sur le métro, il n’y a aucune raison que ça ne se fasse pas sur les trains Intercités », a-t-elle estimé.

Lire aussi : Contrôles et fouilles renforcés dans les transports en commun 

Justine Dupuy