Louez votre appart par Airbnb mais prenez garde aux dernières règles !

0
207

Qui dit pont du mois de mai dit souvent locations saisonnières. Si vous voulez louer votre appartement par Airbnb, n’oubliez pas que les  choses ont changé. En effet, depuis le 1er juillet 2016, vous devez déclarer les sommes perçues. Petit rappel.

par Carole Caillaud

Pour lutter contre la concurrence faite aux professionnels de l’hôtellerie et du transport, le gouvernement impose désormais aux particuliers de déclarer les revenus tirés des plateformes collaboratives.

 Qui est concerné ?

Tout particulier qui loue son appartement avec Airbnb, ou sa voiture grâce à Drivy et tous les sites proposant des transactions entre particuliers.

A partir de quand ?

Cette obligation de déclaration est entre en vigueur depuis le 1er juillet 2016. Les sites doivent informer leurs utilisateurs sur leurs obligations fiscales et leur envoyer un relevé récapitulatif annuel des transactions. Ainsi, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas…

Que déclarer ?

Tous ces revenus sont soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou dans celle des bénéfices non commerciaux (BNC) lorsqu’ils sont occasionnels.

– S’ils ne dépassent pas 32 900 euros par an, ils peuvent être imposés selon le régime simplifié.  Il suffit au contribuable de reporter directement les sommes encaissées sur sa déclaration de revenus. Le montant imposable est calculé après avoir appliqué un abattement forfaitaire (50 % pour les BIC et de 34 % pour les BNC).

– Au-delà de 32 900 euros, il faut souscrire à une déclaration professionnelle et supporter des prélèvements sociaux à hauteur d’environ 25 % pour financer la protection sociale.

A savoir : En dessous de 760 euros par an, vous êtes exonéré d’impôts.

Pour en savoir plus, retrouvez notre dossier ce mois-ci en kiosque : Louer à des touristes : les nouvelles règles