L’Uruguay autorise la vente de cannabis

L’Uruguay va permettre à ses habitants d’acheter légalement 10 grammes de cannabis par semaine. La culture a domicile pour usage personnel sera également autorisée. L’objectif est d’enrayer le marché illégal.

0
1035
Les résidents de l’Uruguay vont pouvoir légalement acheter 10 grammes de cannabis par semaine ©ShutterStock

L’Uruguay s’apprête à légaliser le cannabis grâce à une loi unique au monde votée en décembre dernier et dont les décrets d’application doivent être publiés ce mardi. Le projet a été mené par l’actuel président Jose Mujica et va permettre aux autorités du pays de gérer la production, réguler le marché et fixer ses propres prix. Les résidents auront ainsi droit à 10 grammes de cannabis par semaine, celui-ci étant vendu 1 dollar le gramme. Pour en profiter, il faudra au préalable s’inscrire sur un registre national.

La vente se fera principalement dans les pharmacies, mais la loi autorise également la culture à domicile pour usage personnel et dans des clubs de consommateurs. Le gouvernement a prévu de lancer un appel d’offre au privé avec à la clé entre deux et six licences pour assurer la production nationale.

Cannabis : la politique de répression jugée inefficace

Cette légalisation du cannabis en Uruguay sonne avant tout comme un aveu de faiblesse. Le président en est conscient, la politique de répression n’a pas été un succès, bien au contraire. Les autorités espèrent que cette solution permettra d’enrayer durablement le marché illégal.

Le texte est cependant loin de faire l’unanimité, même au sein du parti majoritaire. Nombreux sont ceux qui craignent que le pays ne soit pas capable de parfaitement gérer la production de cannabis. Le trafic illégal semble par ailleurs compliqué à éradiquer, surtout auprès des mineurs et des étrangers qui en vertu de la nouvelle législation n’auront pas accès à cette drogue. L’Uruguay pourrait malgré tout servir de laboratoire à l’échelle internationale, notamment auprès de pays où les mesures de répression n’ont pas eu l’efficacité espérée.

Lire aussi :

Etats-Unis : le Colorado inaugure le 1er distributeur automatique de cannabis

Êtes-vous allergique au cannabis ?

Adrien Guiset